Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

BONS PLANS

BILAN INTIME

QUIZ VIBRO

RÈGLES

MATERNITÉ

PLAISIR

Dérèglement hormonal chez les femmes : causes, symptômes et solutions-Gapianne
Cycle hormonal

Dérèglement hormonal chez les femmes : causes, symptômes et solutions

Souvent associé à raison au syndrome prémenstruel, le dérèglement hormonal chez les femmes est aussi la cause d'autres troubles, comme une prise de poids, des variations de libido, des difficultés à tomber enceinte et à porter un enfant. Liés à des causes génétiques mais aussi à des changements de vie, des maladies ou même à des pics de stress, le dérèglement hormonal peut donc s'avérer très handicapant au quotidien et bousculer des projets de vie. Mais une fois diagnostiqué, il peut être traité par différentes solutions : c'est pourquoi il est absolument essentiel de consulter un·e professionnel·le de santé en qui vous avez confiance si les symptômes que nous allons évoquer par la suite résonnent en vous. Découvrez-les dans notre article sur le dérèglement hormonal féminin.

Belle lecture 🧡

Le dérèglement hormonal chez les femmes, c'est quoi ?

Hormones, pic d'hormones, variation d'hormones, dérèglement hormonal ... ces termes recoupent des notions bien distinctes ! Quelles définitions se cachent derrière ces concepts ? On en parle ensemble !

Avant de commencer : le rôle des hormones

Une hormone est une molécule du corps humain qui a pour rôle de transmettre des messages chimiques dans l'organisme. Elle est sécrétée par une glande du système endocrinien à la suite d'une stimulation et évolue dans l'organisme, essentiellement par la circulation sanguine.

Chaque hormone a un rôle bien défini, bien qu'elles interagissent toujours entre elles. Certaines ont une action ponctuelle, tandis que d’autres sont sécrétées en continu. Les hormones sont indispensables à la croissance, au développement, au métabolisme, à la fonction sexuelle, la reproduction, l’humeur ou l’énergie.

Par exemple, les hormones sont responsables du développement de la fonction sexuelle. La testostérone chez les hommes joue ainsi un rôle clé dans le développement des caractères sexuels secondaires (pilosité, masse musculaire, timbre de la voix,…) et dans le fonctionnement sexuel (libido, érection,..). Chez les femmes et personnes à vulve, les oestrogènes et la progestérone jouent un rôle dans le développement des organes sexuels à la puberté (développement de l'utérus, des seins et épaississement de la paroi du vagin) et dans le fonctionnement sexuel et reproductif (libido, déroulement de la grossesse). 

Les hormones spécifiques aux femmes et personnes à vulve

Nous partageons donc plusieurs types d'hormones mais certaines sont spécifiques à notre caractère sexuel. Les hormones dites féminines qui entrent en jeu au moment du cycle sont les suivantes :

  • La folliculostimuline (FSH) envoie un message aux ovaires.
  • La lutéinisante (LH) communique, pour sa part, avec les ovules.

Ces deux hormones, une fois leur message transmis à leurs capteurs, vont entraîner une sécrétion de deux nouvelles hormones :

  • Les oestrogènes : ils sont responsables du développement des organes féminins au moment de la puberté : utérus, seins et épaississement de la paroi du vagin. Ils ont aussi un rôle sur le cerveau, la consolidation des os, le timbre de voix et la qualité de la peau et des cheveux. Et c'est aussi à eux qu'on doit la répartition de notre graisse plutôt sur les hanches et les cuisses, et que les femmes sont globalement plus sensibles aux problèmes veineux.
  • La progestérone, quant à elle, est produite par les ovaires à la suite de l'ovulation. Elle complète et contrôle les effets des oestrogènes. Elle a comme action l'implantation de l'œuf dans l'utérus et joue un rôle sur le bon déroulement de la grossesse. Elle a tendance à augmenter la température du corps.

La particularité de ces hormones est d'avoir une concentration particulièrement changeante dans le corps des femmes. C'est en effet leur variation dans notre corps qui génère le cycle menstruel. 

Définition du dérèglement hormonal chez les femmes

Chez les femmes comme chez les hommes, le dérèglement hormonal est un trouble qui implique que les hormones sont présentes dans une quantité anormale et gênent le corps dans son fonctionnement : elles sont en trop grande quantité ou, à l'inverse, en trop faible quantité. Cela peut concerner un type d'hormones ou plusieurs types d'hormones selon les raisons du dysfonctionnement.

Le cas particulier des hormones féminines

Lorsque l'on parle de dérèglement hormonal féminin ou dérèglement hormonal chez la femme, on s'intéresse souvent aux changements liés aux hormones féminines, autrement dit aux oestrogènes et à la progestérone.

Plutôt que de dérèglement hormonal féminin, on devrait plutôt parler de déséquilibres hormonaux et ce, au pluriel. En effet, ce n'est pas tant un mal fonctionnement de nos hormones qui s'opère quand on parle de “dérèglement hormonal” qu'un problème de déséquilibre entre nos différentes hormones sexuelles féminines. Il y a ainsi deux types de déséquilibres hormonaux :

  • l'hyperoestrogénie : c'est lorsque les oestrogènes sont trop élevés par rapport à la progestérone. Assez courant, ce trouble agit comme une pédale d’accélérateur : règles abondantes et douloureuses, migraines hormonales, irritabilité, seins gonflés et douloureux, troubles du sommeil… tout le corps est bouleversé ;
  • l'hyperprogestéronémie : c'est ce qui se passe quand la progestérone est trop élevée par rapport aux oestrogènes. L'hyperprogestéronémie freine le corps : état dépressif passager, fatigue, perte de motivation… le corps tourne au ralenti.

Les professionnel·les de santé compétent·es

Cela va vous paraître évident mais nous préférons l'écrire : en cas de doutes concernant votre santé (symptômes nouveaux, mal être ressenti…), vous ne devez pas hésiter à consulter un·e professionnel·le de santé. Pour ce qui est du (dys)fonctionnement de vos hormones, nous vous recommandons de contacter :

  • Votre médecin généraliste : votre médecin vous connait le mieux et pourra vous prescrire un bilan sanguin permettant de faire un bilan hormonal s'il·elle estime que c'est nécessaire une fois vos symptômes présentés ;
  • Votre gynécologue : spécialisé·e sur les organes sexuels et reproductifs, cet·te médecin spécialisé·e pourra vous accompagner sur vos questions liées au bon fonctionnement hormonal lié aux oestrogènes et à la progestérone ;
  • Votre endocrinologue : médecin spécialisé·e dans les hormones qui aura une vision plus globale sur vos hormones et pourra répondre à vos inquiétudes sur ces sujets. De façon générale, votre endocrinologue sera plus approprié·e de commencer votre parcours de soin par consulter un·e généraliste qui vous renverra, le cas échéant, vers un·e endocrinologue.

Si vous recherchez un·e professionnel·le spécialisé.e en santé féminine et bienveillant, vous pouvez consulter notre annuaire des praticien.ne.s recommandé.e.s par la communauté Gapianne.

 

Quelles sont les causes du dérèglement des hormones ?

Le dysfonctionnement hormonal qui entraîne un trouble hormonal est souvent multifactoriel. Il est lié à la génétique, aux maladies, à votre mode de vie mais aussi à de la (mal)chance.

#1 Une maladie

Une première cause du dérèglement hormonal sont les maladies.

  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : c'est une maladie qui touche 1 femme sur 10. C'est un dérèglement hormonal d’origine ovarienne et/ou centrale (au niveau du cerveau). Le SOPK entraine de nombreux symptômes, comme une production excessive d’hormones androgènes (notamment la testostérone), alors même que l'organisme féminin n'en produit habituellement produites que très peu. Il peut se caractériser par des cycles irréguliers, une pilosité excessive, de l’acné, une prise de poids mais aussi de l'infertilité. Il existe de nombreux traitements naturels pour le SOPK. Pour agir naturellement sur le dérèglement hormonal lié au SOPK vous pouvez prendre la cure Ovastart de SOVA conçu spécifiquement pour rééquilibrer les troubles hormonaux liés au SOPK. Pensez aussi à vous faire diagnostiquer par un professionnel.
  • Troubles du comportement alimentaire : l'anorexie et la boulimie peuvent avoir un impact sur la production d'hormones. Certaines femmes anorexiques souffrent ainsi d'aménorrhée (perte de leurs règles) du fait de modification de leur production naturelle d'hormones.
  • Déséquilibres thyroïdiques : les dérèglements de la thyroïde sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes. Ils sont de différentes natures et entraînent différents symptômes :
    • Hyperthyroïdie : trop forte production d'hormones thyroïdiennes ;
    • Hypothyroïdie : à l’inverse une insuffisance d’hormones thyroïdiennes ;
    • Goitre : c'est l'augmentation du volume de la thyroïde. Il peut arriver suite à une hyperthyroïdie ou hypothyroïdie.
  • Diabète / hypoglycémie : le diabète correspond à un dérèglement hormonal de l’hypothalamus. Il agit sur les hormones d’insuline et peut provoquer des mycoses chroniques en augmentant le taux de glycémie dans le sang. L’hypoglycémie correspond à la baisse du taux de glucose dans le sang. La plupart du temps, l’hypoglycémie se produit chez les personnes diabétiques mais pas seulement. 

#2 La contraception hormonale

Une deuxième cause d'un dérèglement hormonal peut-être, chez les femmes, l'usage d'une contraception hormonale. On pense forcément à la pilule, mais l'anneau, l'implant ou le stérilet hormonal sont aussi des contraceptions hormonales. Ces dernières, comme leur nom l'indique, diffusent des hormones et peuvent avoir un impact sur leur équilibre hormonal.

Les contraceptions hormonales

Dans le cadre de certaines problématiques hormonales, l'utilisation d'une contraception hormonale peut au contraire contrecarrer un dérèglement hormonal. Ainsi, la pilule peut être indiquée pour calmer les symptômes du SOPK.

Si vous souffrez d'un dérèglement hormonal lié à la prise d'un contraceptif hormonal nous vous recommandons la cure Equilibre féminin de Miyé. Sinon, vous pouvez aussi vous tourner vers la contraception naturelle.

#3 Un changement de vie

Le stress et l'anxiété sont tout à la fois un symptôme des dérèglements hormonaux et une cause des dérèglements hormonaux. Le dilemme de l'oeuf ou la poule, vous connaissez ? Toujours est-il que si vous venez de vivre un changement de vie important (déménagement, séparation, naissance, changement de travail et on en passe !) il n'est pas impossible que vos hormones s'emballent !

Retrouvez au passage nos solutions contre le stress et la santé mentale pour voir si elles peuvent vous aider ou agissez directement sur votre équilibre émotionnel et hormonal grâce à la cure Equilibre féminin de Miyé

#4 Les perturbateurs endocriniens

On en parle de plus en plus : les perturbateurs endocriniens sont, comme leur nom l'indique, des éléments qui sont amenés à… perturber les glandes qui produisent les hormones et les hormones. Ces derniers sont présents partout autour de nous –dans les cosmétiques, l'alimentation, l'eau, les textiles, les produits ménagers… Les effets ne sont pas encore connus dans leur globalité mais il semblerait que l'effet cocktail de l'addition de ces perturbateurs sur notre organisme ne soit pas bon (1).

#5 Et l'alimentation ?

Nous en avons parlé un peu plus haut : les troubles du comportement alimentaire, tels que l'anorexie et la boulimie, ont un impact sur les hormones au point d'arrêter, chez certaines femmes, les règles. Pourtant, peut-on en déduire que les aliments ont un rôle dans la régulation / dérégulation des hormones ? Cela n'a pas été démontré (2). Les liens entre la nourriture et la régulation des hormones sont complexes et ne peuvent se réduire à l’ajout ou au retrait de certains aliments pour les contrôler. Une alimentation variée cependant aura un impact un positif sur la santé, ce, d'autant plus qu'elle contiendra le moins possible de pesticides et autres perturbateurs endocriniens.

Quels sont les symptômes d'un trouble hormonal ?

Tout comme il y a de nombreuses causes au dérèglement hormonal, il y a de nombreux symptômes à ce dernier. 

#1 Le SPM

Le syndrome prémenstruel (SPM pour les intimes et PMS pour les anglophones) est l'ensemble des symptômes que ressentent les femmes à l'approche de leurs règles. C'est un indicateur assez souvent pertinent d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines chez les femmes (3). Il y a deux types de SPM :

  • Un SPM en mode explosif : vous avez des règles douloureuses, la sensation de gonfler (rétention d'eau, douleurs aux jambes, seins gonflés et douloureux, transpiration excessive, ballonnements et troubles intestinaux, mal au dos), vous avez des migraines et de l'acné, vous vous sentez irritée… il est fort probable que vous souffriez d'hyperoestrogénie (oestrogènes en trop grande quantité par rapport à la progestérone) ;
  • Un SPM en mode down : dans les jours qui précèdent vos règles, vous vous sentez fatiguée, en manque d'énergie, de motivation et de libido, parfois down avec même des épisodes dépressifs ? Il n'est pas impossible que vous souffriez d'hyperprogestéronémie (progestérone en trop grande quantité par rapport aux oestrogènes).

Retrouvez toutes nos solutions naturelles et efficaces pour gérer votre SPM (douleurs, troubles émotionnels, acné ...). 

#2 Des difficultés à tomber enceint·e

Les hormones jouent un rôle sur le cycle menstruel et aussi, vous l'imaginez bien, sur la fécondité et la fertilité. Si vous désirez concevoir un enfant et rencontrez des difficultés à tomber enceinte, cela peut être dû–parmi d'autres hypothèses qu'il faudra envisager–à un dérèglement hormonal.

Vous pouvez réguler naturellement votre cycle via une cure de compléments alimentaires : Endo Balance en cas d’endométriose, Ovastart en cas de SOPK ou Equilibre Féminin si aucune de ces 2 pathologies n’est diagnostiqué.

Découvrez toutes nos solutions naturelles pour vous aider dans votre projet bébé et booster votre fertilité ici.

Parlez-en à votre généraliste et/ou à la personne qui suit votre projet de grossesse pour évaluer cette piste.

#3 D'autres symptômes

En dehors de ces symptômes liés à votre cycle et à votre fertilité, d'autres éléments peuvent vous interroger sur un potentiel dérèglement hormonal dans votre corps.

  • Une transpiration excessive ;
  • Une prise ou une perte de poids non expliquée ;
  • Des troubles du sommeil, de l'appétit, de la libido ou encore du transit ;
  • Une fatigue persistante ;
  • Des états dépressifs, déprime, dépression.

Si ces signes ne sont pas forcément liés à un dérèglement hormonal, ils peuvent vous amener à consulter un·e professionnel·e de santé s'ils s'installent sur le long terme et commencent à vous empoisonner la vie. N'hésitez surtout pas consulter.

Quelles sont les conséquences du déséquilibre hormonal chez les femmes ?

Nous l'avons évoqué à travers la liste de symptômes précédente : les conséquences d'un dérèglement hormonal, quel qu'il soit, sont nombreuses et peuvent être particulièrement handicapantes au quotidien.

Les conséquences d'un dérèglement hormonal peuvent ainsi être :

  • Des troubles de la fertilité : les personnes victimes de certains dérèglements hormonaux peuvent rencontrer des difficultés à tomber enceint·e voire à demeurer enceint·e (certaines fausses couches peuvent être liées au dérèglement hormonal). Cela est aussi vrai chez les hommes : des dérèglements hormonaux chez les hommes peuvent aussi entraîner de l'infertilité ;
  • Tous les troubles évoqués précédemment : trouble du sommeil, de l'appétit, de l'humeur, de la libido, de l'anxiété et du stress…
  • Des états dépressifs voire la dépression peuvent être induits par des dérèglements hormonaux.

4 solutions pour rétablir un dérèglement hormonal

Les signes évoqués précédemment sont similaires à ceux que vous expérimentez au quotidien depuis quelques temps ?

Avant toute chose : Consultez

Les symptômes évoqués préalablement peuvent être liés à d'autres problématiques de santé qu'un dérèglement hormonal. Avant d'envisager d'agir sur vos hormones, commencez par consulter votre médecin traitant pour lui parler de vos symptômes. Vous pouvez évoquer avec elle ou lui la possibilité qu'il s'agisse d'un dérèglement hormonal et demander un examen sanguin en ce sens, mais écoutez ses conclusions. Votre médecin saura vous aiguiller et pourra vous aider à chercher et à trouver la cause de ce trouble hormonal, si vous en souffrez.

Si vous recherchez un·e professionnel·le spécialisé.e en santé féminine et bienveillant, vous pouvez consulter notre annuaire des praticien.ne.s recommandé.e.s par la communauté Gapianne.

#1 Le traitement par des médicaments

S'il est établi que vous souffrez d'un dérèglement hormonal et que la cause principale est une maladie, un premier moyen de rétablir vos hormones peut être l'usage d'un traitement médicamenteux. Votre professionnel·le de santé vous les prescrira et ces derniers vous aideront à retrouver un équilibre.

#2 La prise d'une contraception hormonale

Nous en avons parlé un peu plus tôt : dans certains cas, c'est la variation des taux d'hormones féminines dans le corps liée au cycle menstruel qui peut être délicate à gérer. Dans ce cas, la prise d'une contraception hormonale (pilule, implant, stérilet hormonal…) peut être une solution à envisager si vous n'en prenez pas. En régulant artificiellement vos hormones, elle pourrait atténuer vos symptômes et vous permettre de vivre mieux. Discutez-en avec votre médecin pour connaître les avantages et les inconvénients de cette solution. 

#3 Rééquilibrer naturellement

Nous savons que l'option médicamenteuse ou la prise de contraceptif ne convient pas à tout le monde. Certaines d'entre nous sont plutôt à la recherche de solutions naturelles. C'est pourquoi chez Gapianne nous avons sélectionné plusieurs solutions alternatives pour vous aider à réguler naturellement votre déséquilibre hormonal. 

Vous pouvez opter pour une des cures de compléments alimentaires, testées et approuvées pour leur efficacité, par la communauté Gapianne : Endo Balance en cas d’endométriose, Ovastart en cas de SOPK ou Equilibre Féminin si aucune de ces 2 pathologies n’est diagnostiqué. 

#4 Le changement de ses habitudes

Le style de vie sommeil, alimentation, stress– a aussi un impact sur les hormones. 

Si vous venez de traverser une période de stress intense (déménagement, séparation, naissance…) et que votre vie s'est vue changer, il est possible que la meilleure stratégie soit de temporiser : la vie va reprendre ses droits et votre corps va peu à peu se réadapter.

Vous pouvez potentiellement l'aider en :

  • prenant du CBD pour réguler votre stress et votre anxiété
  • adoptant une pratique sportive pour vous défouler
  • faisant du journaling (rituel d'écriture quotidien) et/ou de méditation pour évacuer vos pensées
  • rencontrant un·e psychologue pour vous accompagner

S'il n'y a pas eu d'énorme chamboulement dans votre vie mais que vous êtes conscient·e que vous pourriez améliorer un peu votre style de vie et tendre vers un rythme plus adapté pour vous, vous savez certainement ce que vous pouvez envisager… Adopter une alimentation plus variée, trouver votre rythme de sommeil ou encore incorporer une pratique sportive dans votre vie sont forcément des solutions intéressantes pour votre santé : voyez comment vous pouvez les incorporer dans votre vie au mieux sans vous mettre la pression.


Nous espérons que cet article sur les dérèglements hormonaux aura su vous aider à mieux comprendre les symptômes que vous observez dans votre corps. 🧡 Vous pouvez retrouver dans notre rubrique Règles de nombreux articles pour vous accompagner sur cette thématique.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne