Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

les jours dangereux du cycle menstruel
Cycle menstruel

Quels sont les jours les plus dangereux des cycles menstruels ?

L’ovule libéré par les ovaires durant le cycle menstruel n’a une durée de vie allant de quelques heures à 2 jours. 1 à 2 jours durant lesquelles vous êtes fertile. 1 à 2 jours qui représentent les jours les plus dangereux de votre cycle menstruel. Mais quand a-t-il lieu ? Est-il régulier ? Pouvez-vous faire confiance à votre corps et à votre cycle menstruel pour connaître vos jours de fertilité ? Nous répondons ensemble à ces questions.


L’importance de comprendre les 4 phases du cycle menstruel

Pour comprendre et anticiper les jours les plus dangereux de votre cycle menstruel, il est nécessaire d’appréhender le fonctionnement de ce dernier. Le cycle menstruel est un processus biologique finement orchestré qui se déroule chaque mois dans le corps des femmes et de toutes personnes menstruées. Il se déroule en quatre phases.

La phase menstruelle

La phase menstruelle commence lorsque l'endomètre, ou la paroi interne de l'utérus, se détache et est expulsé hors du corps : ce sont les menstruations. Cette phase, qui dure généralement de 3 à 7 jours, marque le début du cycle menstruel. Elle est souvent associée à des symptômes comme des crampes abdominales, des ballonnements et des variations d'humeur. Cette phase n’est pas considérée comme dangereuse du point de vue de la fertilité.

La phase folliculaire

La phase folliculaire débute le premier jour des menstruations et s'étend jusqu'à l'ovulation. Sous l'effet de l'hormone FSH, plusieurs follicules croissent dans les ovaires, bien qu'un seul parvienne, généralement, à maturité. Cette phase est caractérisée par une montée progressive de l'énergie, une humeur stable et une augmentation graduelle de la libido. Du point de vue de la fertilité, elle est sensée être safe puisqu’aucun ovule n’a encore été libéré.


La phase ovulatoire / L’ovulation

L’ovulation est la phase durant laquelle le follicule libère un ovule mature en réponse à un pic de l'hormone LH. Cette courte période représente le moment de fertilité maximale pour les femmes –ce sont les jours dangereux durant lesquels l’ovule tout juste libéré parcourt les trompes de Fallope. Certaines femmes peuvent remarquer une glaire cervicale filante et claire, et ressentir une douleur ovulatoire discrète, sous la forme d’une crampe abdominale légère.

La phase lutéale

Suite à l'ovulation, le follicule vide se transforme en corps jaune, produisant principalement de la progestérone pour préparer l'utérus à l’implantation de l’ovule fécondé, le cas échéant. Si l'ovule n'est pas fécondé, le corps jaune se désintègre, causant une baisse des hormones et le début des règles. Durant cette phase, des symptômes prémenstruels tels que la sensibilité des seins, la fatigue ou les sautes d'humeur peuvent se manifester.


Et la fenêtre de fertilité

Pour déterminer quels sont les jours dangereux il est important de comprendre ce qu’est la fenêtre de fertilité. Il s’agit de ce moment durant lequel l’ovule libéré par vos ovaires parcourt les trompes de Fallope au top de sa santé pour aller s’installer dans votre utérus.


C’est quoi la fenêtre de fertilité ?

La fenêtre de fertilité est la période de 24 à 48 heures qui suit la libération de l’ovule mature par l’ovaire. L’ovule est alors prêt à être fécondé et il évolue dans les trompes de Fallope en direction de l’utérus. Tout le corps est alors prêt à la fécondation : le vagin sécrète des pertes blanchâtres glissantes, qui facilitent l’accès aux spermatozoïdes, les parois de l’utérus se recouvrent d’endomètre pour mieux accueillir l’ovule fécondé.


Quels sont les jours du cycle menstruel qui correspondent à la fenêtre de fertilité?

Les jours du cycle menstruel qui correspondent à la fenêtre de fertilité sont les jours consécutifs à la phase de l’ovulation. Dans un cycle d’une durée moyenne (soit 28 jours), ces jours correspondent aux jours de 14 à 16 du cycle menstruel.

Ceci étant posé, il ne faut pas supprimer les rapports sexuels sur cette période uniquement. En effet, la durée de vie des spermatozoïdes varie pour sa part entre 2 à 5 jours dans l’appareil génital des femmes. Ainsi, l’ovocyte peut être fécondé par un spermatozoïde libéré jusqu’à 5 jours précédant l’ovulation. Il sera donc nécessaire d’éviter les rapports sexuels avec pénétration et éjaculation vaginale 5 jours avant la fenêtre de fertilité : soit du jour 9 au jour 16.


L’importance de la durée de vie de l’ovule et des spermatozoïdes

Une fois l’ovule libéré par l’ovaire, il se déplace dans la trompe où il peut survivre de 12 à 48 heures. La durée de survie des spermatozoïdes dans l’appareil génital des femmes varie quant à elle de 2 à 5 jours, mais leur période de mobilité optimale est de 48 à 72 heures. Le mucus post-ovulatoire détruit les spermatozoïdes en 2 à 3 heures.

Comme expliqué un peu plus haut, il est essentiel de prendre la durée de vie des spermatozoïdes en compte. En effet, l’ovocyte tout juste libéré peut être fécondé par un spermatozoïde issu d’un rapport sexuel ayant eu lieu jusqu’à 5 jours précédant l’ovulation.


Quels sont les jours de fertilité selon la durée du cycle menstruel ?

Si la durée d’un cycle menstruel est en moyenne de 28 jours, ce chiffre n’est qu’une moyenne. La durée “normale” d’un cycle menstruel est ainsi de 24 à 32 jours. Pour en savoir plus sur la durée des cycles menstruels, vous pouvez consulter notre article sur le sujet.


Cycle menstruel “normal”

Le cycle menstruel est dit normal quand il dure entre 24 à 32 jours. Dans la majorité des schémas et modèles que vous trouverez du cycle menstruel, il est ramené à 28 jours. Dans le cadre d’un cycle menstruel de 28 jours, les phases du cycle menstruel se répartissent comme suit :

  • La phase menstruelle du jour 1 à 7
  • La phase folliculaire du jour 1 à 14
  • La phase ovulatoire / ovulation le jour 14
  • La phase lutéale du jour 14 à 28

Les jours de fertilité pour un cycle d’une durée de 28 jours sont donc :

  • Les 2 jours suivant l’ovulation, soit du jour 14 au jour 16

Les jours dangereux pour un cycle d’une durée de 28 jours, jours durant lesquels il faut éviter les rapports sexuels avec pénétration et éjaculation vaginale sont :

  • Les 5 jours précédant l’ovulation, soit du jour 9 au jour 14
  • Les 2 jours suivant l’ovulation, soit du jour 14 au jour 16

Cycle menstruel court

Le cycle menstruel est dit “court” quand il a une durée inférieure à 24 jours. Il est considéré comme irrégulier / anormal, quand il est inférieur à 21 jours sur une période de plus de 6 mois : parce que la durée du cycle peut être le signe d’une problématique de santé, il peut être intéressant de consulter un professionnel de santé pour vérifier que tout va bien.

Dans le cadre d’un cycle court, c’est la phase folliculaire qui est plus courte tandis que la phase lutéale est similaire à celle d’un cycle normal. Ainsi, si votre cycle menstruel dure 22 jours, les phases du cycle menstruel se répartissent comme suit :

  • La phase menstruelle du jour 1 à 7
  • La phase folliculaire du jour 1 à 8
  • La phase ovulatoire / ovulation le jour 8
  • La phase lutéale du jour 8 à 22 (la phase lutéale prenant toujours 14 jours, le calcul est obtenu en retranchant 14 à 22).

Les jours de fertilité pour un cycle d’une durée de 22 jours sont donc :

  • Les 2 jours suivant l’ovulation, soit du jour 8 au jour 10

Les jours dangereux pour un cycle menstruel court d’une durée de 22 jours, jours durant lesquels il faut éviter les rapports sexuels avec pénétration et éjaculation vaginale, sont :

  • Les 5 jours précédant l’ovulation, soit du jour 3 au jour 8
  • Les 2 jours suivant l’ovulation, soit du jour 8 au jour 10

Cycle menstruel long

Le cycle menstruel est dit “long” quand il a une durée supérieure à 32 jours. Il est considéré comme anormal, quand il est supérieur à 38 jours sur une période de plus de 6 mois. La durée du cycle pouvant être le symptôme d’un souci de santé, comme le syndrôme des ovaires polykystiques (SOPK), nous vous recommandons de consulter un professionnel de santé pour vérifier que tout va bien si votre cycle excède cette durée.

Dans le cadre d’un cycle long, la phase folliculaire s’allonge et l’ovulation est plus tardive tandis que la phase lutéale est similaire à celle d’un cycle normal (14 jours). Ainsi, si votre cycle menstruel dure 34 jours, les phases du cycle menstruel se répartissent comme suit :

  • La phase menstruelle du jour 1 à 7
  • La phase folliculaire du jour 1 à 20
  • La phase ovulatoire / ovulation le jour 20
  • La phase lutéale du jour 20 à 34 (la phase lutéale prenant toujours 14 jours, le calcul est obtenu en retranchant 14 à 32).

Les jours de fertilité pour un cycle d’une durée de 32 jours sont donc :

  • Les 2 jours suivant l’ovulation, soit du jour 20 au jour 22

Les jours dangereux pour un cycle menstruel long d’une durée de 32 jours sont :

  • Les 5 jours précédant l’ovulation, soit du jour 15 au jour 20
  • Les 2 jours suivant l’ovulation, soit du jour 20 au jour 22

Apprenez à détecter votre phase ovulatoire

Vous l’aurez compris, la fertilité des personnes menstruées est donc en lien avec l’ovulation : il est essentiel de ne pas avoir de rapports vaginaux non protégés dans les 5 jours précédents l’ovulation et dans les 2 jours suivant cette dernière. C’est pourquoi savoir repérer l’ovulation de son cycle est intéressant.


Commencer par connaître votre cycle

Pour détecter votre ovulation, la première étape consiste à connaître la durée de votre cycle menstruel. Nous l’avons vu, l’ovulation varie en fonction de la durée de votre cycle. Commencez par calculer votre cycle, ce qui vous permettra de calculer ainsi votre période d'ovulation et donc d'avoir une meilleure idée de votre phase ovulatoire.

Pour cela, trois étapes :

  1. Repérez le début de votre cycle menstruel –il commence le premier jour de vos règles
  2. Comptez les jours à partir de ce premier jour jusqu’à l’occurrence d’un nouveau cycle (il sera marqué par le retour de vos règles). Pour compter, vous pouvez vous appuyer sur votre calendrier en cochant la date de vos règles et/ou utiliser une application de suivi des règles et du cycle.
  3. Répétez l’opération a minima 3 fois : les cycles menstruels peuvent énormément varier dans leur durée, c’est pourquoi il est intéressant de compter la durée de ses cycles sur plusieurs cycles consécutifs. Cela sera d’autant plus important que l’occurrence de la phase ovulatoire dépend de la durée du cycle menstruel.

Une fois que vous connaissez la durée de votre cycle menstruel et si, et seulement si, ce dernier est régulier en durée, vous pouvez estimer sans trop d’erreurs quels jours sont dangereux dans votre cycle menstruel.


Votre corps vous envoie des signes, apprenez à les détecter

Au-delà du suivi de la durée de votre cycle menstruel, il y a des signes physiques qui peuvent vous informer que vous êtes en train d’ovuler et ainsi particulièrement fertile.

La glaire cervicale

Autour du moment de l'ovulation, la glaire cervicale (elle correspond aux pertes vaginales) devient plus claire, élastique et filante, elle rappelle la texture du blanc d'œuf. Cette modification de votre glaire a pour but de faciliter le déplacement des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus.

La température basale

Après l'ovulation, il est courant de constater une légère augmentation de la température basale du corps (TBC). En mesurant la TBC chaque matin, de nombreuses femmes peuvent détecter cette petite montée, indiquant que l'ovulation a eu lieu. Pour mesurez la température de votre corps facilement, vous pouvez utiliser un thermomètre basale.

suivi-cycle-thermometre-gapianne-Gapianne

Découvrir


Vous pouvez renseigner l'observation de votre température et de votre glaire cervicale dans un carnet menstruel prévu spécifiquement à cet effet. Cela vous permettra facilement d'identifié votre fenêtre fertile et les jours dangereux de votre cycle si vous ne souhaitez pas tomber enceinte.

schema-suivi-temperature-magic-ovaries-symptothermie-article-gapianne-Gapianne

Je veux mon carnet


L'observation de votre cycle grâce au suivi de température et à l'observation de la glaire cervicale s'appelle la symptothermie. Pour en savoir plus sur la symptothermie, lisez notre article La symptothermie, un super outil pour décrypter son cycle pour tout savoir sur votre cycle.

Les douleurs ovulatoires

Certaines personnes menstruées ressentent une douleur et ponctuelle d'un côté de l'abdomen, généralement appelée “douleur ovulatoire”, "douleur de milieu de cycle" ou "mittelschmerz". Cette douleur peut indiquer la libération de l'ovule du follicule.

Des solutions naturelles comme le sérum apaisant anti douleurs de Miyé peuvent vous aider à réduire cette sensation ou encore les compléments alimentaires anti douleurs menstruelles de Gyneika

 

Je veux ce sérum anti douleurs


Chez certaines femmes, la douleur au moment de l'ovulation peut être très vive. Dans ce cas nous vous recommandons d'utiliser l'appareil d'électrostimulation de Bluetens qui va couper le message de la douleur !

Vous avez peur de vous tromper ? Utilisez des outils dédiés

Que votre cycle soit trop irrégulier pour le suivre ainsi ou que les signes physiques ne vous apparaissent pas si faciles à suivre, vous pouvez vous aider d’outils pour vous permettre de mieux suivre et comprendre votre corps.

Les tests d'ovulation

Disponibles en pharmacie, les tests d’ovulation mesurent la concentration de l'hormone lutéinisante (LH) dans les urines. Un pic de LH précède généralement l'ovulation de 24 à 36 heures. Ces tests sont vendus plutôt pour les femmes ayant des projets bébé mais vous pouvez les utiliser dans un objectif de mieux connaître votre corps : ils risquent cependant de vous revenir chers pour un usage à objectif contraceptif.

La symptothermie

On en parlait juste au dessus la symptothermie est l'étude du cycle menstruel par le suivi et l'interprétation de 2 paramètres : la température basale (température du corps au repos) et de la glaire cervicale

Avec une bonne formation (et oui, le mieux c’est d’être accompagnée par une professionnelle dans cet apprentissage) et une pratique rigoureuse (il faut faire ce monitoring tous les jours), la symptothermie est l’une des contraceptions les plus efficaces. Et en plus cette méthode est 100% naturelle. On vous dit TOUT sur la symptothermie dans l'article La symptothermie, un super outil pour décrypter son cycle. 

Applications mobiles

De nombreuses applications destinées au suivi du cycle menstruel utilisent des algorithmes pour prédire l'ovulation en se basant sur les données fournies par l'utilisateur, comme la durée du cycle, la température basale, et d'autres symptômes. Elles ont en plus l’avantage de vous préciser les jours dangereux de votre cycle (ces moments qui entourent l’ovulation et durant lesquels vous pouvez être fertile). Plus encore et parce qu’elles se trouvent sur votre téléphone, vous les avez sur vous en permanence (à la différence d’un calendrier de suivi au format papier). Attention cependant en cas de cycle irrégulier car l'algorithme de ces applis est souvent très limité et offre parfois une estimation assez approximative notamment si votre cycle n'a amais la même durée.


Attention au mythe des “jours sûrs”

Nous ne serions pas à 100% pertinent dans cet article si nous ne prenions pas le temps de nous arrêter sur ce mythe des jours sûrs. Il y aurait des jours dangereux (ceux qui entourent l’ovulation) et des jours sûrs, durant lesquels vous pourriez avoir des rapports vaginaux sans crainte. En théorie, ce mythe des “jours sûrs” est réel. Mais pas en pratique.

En pratique, des milliers de facteurs peuvent entrer en ligne de compte…

  • Votre cycle menstruel peut être perturbé pendant un mois et s’avérer rallongé pour de multiples raisons : stress, prise ou perte de poids, voyage… Parce que la durée de votre cycle change, votre date d’ovulation aussi et les jours dangereux et sûrs changent ;
  • Vous pouvez libérer deux ovules, en même temps, ou à des moments différents : il arrive en effet que deux ovules soient libérés par vos ovaires. Dans ce cas, difficile de savoir exactement quand vous êtes fertile ou non ;
  • Votre ovule peut vivre un peu plus longtemps que les 48h supposées ;
  • Les spermatozoïdes de votre partenaire peuvent vivre un peu plus longtemps que les 2 à 5 jours envisagés ;
  • Vous savez quand arrive votre ovulation certes… mais la durée de vie des spermatozoïdes étant de 5 jours, vous devez donc arrêter les rapports vaginaux avec éjaculation 5 jours avant l’ovulation pour éviter tout risque : repérer votre ovulation n’est donc pas suffisant

En d’autres termes, si le mythe des “jours sûrs” est une réalité (en tant que personne menstruée vous n’êtes pas fertile au quotidien) MAIS les cycles peuvent être si fragiles et si changeants que calculer ses “jours dangereux” n’est pas suffisant pour éviter une grossesse. Si vous souhaitez utiliser cette méthode comme moyen de contraception, il sera intéressant de la coupler avec d’autres outils pour éviter tout risque.


Pour éviter une grossesse, pensez à choisir une méthode contraceptive adaptée

De façon générale, si vous cherchez à éviter une grossesse, il sera préférable d’adopter une méthode contraceptive adaptée à vous. Il n’est pas évident de trouver chaussure à votre pied : toutes les méthodes comportent des points positifs et négatifs et leur praticité va dépendre de vos critères. Voici une liste des méthodes de contraception à ajouter au suivi de votre ovulation et des jours dangereux de votre cycle pour prévenir une grossesse.

Les méthodes contraceptives hormonales

Les méthodes contraceptives hormonales à destination des personnes menstruées sont des options populaires pour éviter une grossesse. Elles fonctionnent en modifiant les niveaux d'hormones dans le corps et en simulant une grossesse de façon à bloquer l’occurrence d’une nouvelle grossesse. Elles sont efficaces et largement utilisées

  • Pilules contraceptives orales : ces pilules contiennent des hormones synthétiques, généralement une combinaison d'oestrogènes et de progestérone ou uniquement de progestérone. Elles agissent en empêchant l'ovulation, en épaississant la glaire cervicale pour empêcher les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule et en modifiant la muqueuse utérine pour prévenir l'implantation de l'ovule fécondé. Une alternative est la pilule progestative seule qui est une pilule contraceptive contenant uniquement de la progestérone. Elle est souvent recommandée pour les femmes qui ne peuvent pas utiliser d'oestrogènes ;
  • Patch contraceptif : il s'agit d'un patch mince et adhésif contenant des hormones qui est appliqué sur la peau. Il libère en continu des hormones à travers la peau pour empêcher l'ovulation ;
  • Anneau vaginal : il s'agit d'un anneau souple et flexible que l'on insère dans le vagin. Il libère en continu des hormones pour prévenir l'ovulation et agir sur la glaire cervicale et la muqueuse utérine ;
  • Injection contraceptive : il s'agit d'une injection intramusculaire qui libère des hormones contraceptives dans le corps. Une seule injection peut offrir une protection contraceptive pendant plusieurs semaines ou mois ;
  • Implant contraceptif : il s'agit d'un petit bâton souple inséré sous la peau du bras. Il libère lentement des hormones contraceptives dans le corps sur une période de plusieurs années.

Ces méthodes contraceptives hormonales sont très efficaces lorsqu'elles sont utilisées correctement. Cependant, elles peuvent avoir des effets secondaires potentiels et ne protègent pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST).

Nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé pour discuter de vos options contraceptives et déterminer la méthode la mieux adaptée à vos besoins et à votre situation médicale.

Les méthodes contraceptives non hormonales

Les méthodes contraceptives non hormonales offrent des options alternatives pour éviter une grossesse sans recourir à des hormones de synthèse. Si certaines sont particulièrement efficaces, d’autres, comme le suivi de l’ovulation, sont moins fiables.

  • Préservatif masculin : le préservatif masculin est une barrière en latex ou en polyuréthane qui est placée sur le pénis avant les rapports sexuels pour empêcher le contact direct entre le sperme et le vagin. C’est le seul moyen de contraception qui a l’avantage de protéger aussi des maladies sexuellement transmissibles (MST) ;
  • Préservatif féminin : le préservatif féminin est une gaine en polyuréthane ou en nitrile qui est insérée dans le vagin avant les rapports sexuels pour empêcher le contact entre le sperme et le col de l'utérus. Contrairement au préservatif masculin, il ne protège pas des MST ;
  • Méthodes de suivi du cycle : il s'agit de surveiller les signes de fertilité, comme la température corporelle basale et la consistance de la glaire cervicale, pour déterminer les jours fertiles et éviter les rapports sexuels non protégés pendant cette période. Comme évoqué dans cet article, cette méthode peut être très fiable cependant cela nécessite de bien se former et d'être rigoureuse sur le suivi de sa température et de sa glaire cervicale ;
  • Diaphragme : il s'agit d'un petit dôme en silicone ou en latex qui est inséré dans le vagin pour couvrir le col de l'utérus et empêcher les spermatozoïdes d'atteindre l'utérus ;
  • Éponge contraceptive : c’est une éponge imprégnée de spermicide qui est insérée dans le vagin avant les rapports sexuels pour tuer les spermatozoïdes ;
  • Stérilet en cuivre : le stérilet en cuivre est un petit dispositif en forme de T inséré dans l'utérus. Le cuivre crée un environnement toxique pour les spermatozoïdes, empêchant ainsi la fécondation ;
  • Ligature des trompes de Fallope : si vous n’avez pas le désir d’être enceinte, la ligature des trompes est une opération chirurgicale consistant à fermer les trompes de Fallope et ainsi à bloquer l’arrivée des ovules dans votre utérus. Elle est irréversible et peut être difficile à obtenir de la part des médecins qui ne souhaitent pas toujours la pratiquer, notamment sur les femmes jeunes et sans enfants ;
  • Méthode de l'allaitement maternel (méthode de l'aménorrhée lactationnelle) : cette méthode est basée sur le fait que l'allaitement maternel exclusif peut supprimer l'ovulation pendant une période de temps, agissant ainsi comme une forme de contraception. Cependant, son efficacité dépend de la manière dont elle est pratiquée. La période du retour de couche étant particulièrement fertile, n’hésitez pas à en parler à votre sage-femme ou à votre gynécologue avant de la choisir ;
  • Retrait : la méthode du retrait consiste à retirer le pénis du vagin avant l'éjaculation pour éviter que les spermatozoïdes n'entrent dans l'utérus. Cependant, elle est considérée comme l'une des méthodes contraceptives les moins fiables. En effet, un peu de sperme peut s’échapper du pénis de votre partenaire pendant la pénétration.

Les méthodes contraceptives non hormonales peuvent varier en termes d'efficacité et de praticité. Le choix de la méthode dépend de vos préférences personnelles, de votre situation médicale et de vos besoins en matière de contraception. Nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des informations sur la méthode la mieux adaptée à votre situation.

Les méthodes contraceptives pour le partenaire

Depuis peu, la recherche s’intéresse aussi aux méthodes contraceptives dédiées aux hommes afin de les impliquer dans cette démarche. On pense forcément ici au préservatif masculin mais ce n’est plus la seule alternative. Si la pilule masculine est encore à la phase de test, les slips chauffants et les anneaux chauffants sont désormais des méthodes contraceptives reconnues. Ce

  • Slips chauffants : cette méthode repose sur le fait que la chaleur est spermicide. Le slip chauffant maintient les testicules contre le corps à une température de plus de 37°C. Cela a pour effet de tuer les spermatozoïdes et ainsi de rendre le sperme non fertile. Il est nécessaire de porter le slip pendant 15h d’affilée chaque jour pour tuer l’entièreté des spermatozoïdes. Des examens sont à mener pour vérifier que le sperme de votre partenaire ne contient aucun spermatozoïde. Rapprochez-vous d’un professionnel de santé pour mettre en place cette méthode ;
  • Anneaux contraceptifs pour les hommes : comme pour le slip chauffant, cette méthode repose sur le fait que la chaleur est spermicide. Cependant l’anneau est moins invasif que le slip chauffant. L’anneau est placé autour du pénis et des testicules et doit lui aussi être porté 15 heures par jour. Des examens sont à mener pour vérifier que le sperme de votre partenaire ne contient aucun spermatozoïde. Rapprochez-vous d’un professionnel de santé pour mettre en place cette méthode ;
  • Vasectomie : c’est une procédure chirurgicale de stérilisation masculine qui vise à rendre un homme incapable de produire des spermatozoïdes féconds et donc à empêcher la fécondation. Au cours de la vasectomie, les canaux déférents, les tubes qui transportent les spermatozoïdes des testicules vers l'urètre, sont coupés, ligaturés ou bloqués. Cette opération n’est pas toujours réversible d’où la réticence de certains médecins à la pratiquer : prenez conseil auprès d’un·e professionnel·le de santé.

Les jours dangereux du cycle menstruel correspondent à votre période de fécondité.

Si vous ne désirez pas être enceinte, ce sont les jours durant lesquels vous ne devez pas avoir de relations sexuelles avec pénétration et éjaculation vaginale. Ils correspondent à 5 jours avant la phase ovulatoire jusqu’aux 2 jours de la phase ovulatoire, soit 7 jours au total. Cependant, parce que la durée des cycles menstruels peut évoluer et varier d’un mois à l’autre pour diverses raisons, la méthode de contraception qui consiste à suivre son cycle sans une formation et suivi stricte, n’est pas fiable à 100%. Si vous ne souhaitez pas de grossesse, il sera ainsi intéressant d'éventuellement la coupler avec une autre méthode de contraception.

5 commentaires

J’apprécie les détails concernant le cicle, merci

michelet sylvestre

J’apprécie les détails concernant le cicle, merci

michelet sylvestre

Jai un cycle de 26 jours jai eu une relation non protege apres mes regles est til possible que je tombe enceinte

Nessa

Merci beaucoup pour les explications concernant les menstrues.j’ai vraiment aimée vos explications.

Hélène Ngoya

Vous êtes les meilleures, je vous ai lus et je suis convaincue. Continuez à nous conseiller. Merci

RIZIKI Virginie

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

mycose-cystite-flore-vaginale-gapianne

10€ OFFERTS sur ta routine personnalisée

Fais ton bilan intime en 3 minutes top chrono ⏳ Réponds à quelques questions et reçois nos conseils et solutions naturelles ainsi qu'un code de 10€

Faire le bilan
L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne