Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

BONS PLANS

DIAGNOSTIC

QUIZ VIBRO

RÈGLES

MATERNITÉ

PLAISIR

Article Gapianne sur les problèmes de libido : pourquoi et comment y remédier ?
Libido

Help, je n’ai plus envie de faire l’amour !

La libido correspond au désir sexuel. C’est l’envie l’envie de faire l’amour, l’envie qui monte, physiquement et mentalement, de s’engager dans un comportement sexuel. Elle se manifeste par des pensées, une sensation de chaleur dans le bas ventre et dans les parties génitales, ou encore, parfois, par l’érection chez les hommes et la lubrification du vagin chez les femmes. Si la libido peut être omniprésente chez certaines personnes, elle peut s’avérer inexistante ou fluctuante chez d’autres. Pour différentes raisons, psychologiques et/ou pathologiques, il est possible que la libido baisse et que vous ne ressentiez plus l’envie de faire l’amour. Dans cet article, nous découvrons ensemble les raisons pour lesquelles vous ne ressentez peut-être plus l’envie de faire l’amour et comment la retrouver, si c’est votre envie.

Perte de libido ou asexualité ?

Avant de commencer cet article sur la perte de libido et le manque de désir sexuel, nous souhaitions nous arrêter l’espace de quelques paragraphes sur l’asexualité et sur le fait qu’il puisse être normal de ne pas avoir envie de faire l’amour.

Est-ce normal de ne pas avoir envie de faire l’amour ?

Nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire et de l’affirmer dans plusieurs de nos articles : en matière de sexualité, il n’y a pas de norme. Nous sommes toutes et tous différent(e)s. Il n’y a ainsi pas qu’une façon de vivre et de ressentir sa sexualité.

Parce que la sexualité est liée à de multiples facteurs – physiques, émotionnels, culturels – elle est extrêmement fragile et amenée à changer. Il est ainsi totalement possible de :

  • ne jamais avoir envie de faire l’amour
  • ne pas avoir envie de faire l’amour avec un(e) inconnu(e)
  • ne pas avoir envie de faire l’amour pendant une période donnée
  • vouloir faire souvent l’amour
  • vouloire faire quotidiennement l’amour

Aucune de ces situations n’est anormale. L’anormalité commence uniquement quand vous ressentez que vous vous forcez et que vous agissez pour quelqu’un d’autre.

Qu’est-ce que l’asexualité ?

L’asexualité correspond à l'absence d'attirance sexuelle. Une personne asexuelle (également appelée “Ace”) ne ressent aucune attirance sexuelle. Ainsi, tout comme un hétérosexuel ne ressent pas d'attirance sexuelle pour une personne du même sexe, la personne asexuelle ne l'éprouve pour personne. À noter aussi : l'asexualité désigne l'absence d'attirance sexuelle pour les autres, pas l'absence de plaisir sexuel.

Cependant, ce n’est pas parce qu’une personne est asexuelle qu’elle n’a jamais de relation, amoureuse ou sexuelle. Tous les asexuels ne se ressemblent pas. Une personne asexuelle peut être amoureuse, elle peut ressentir le besoin d’une connexion physique, elle peut ressentir le besoin d’être en couple et de faire plaisir sexuellement à son partenaire et elle peut même avoir de l’envie sexuelle pour son partenaire, ponctuellement ou selon les partenaires.

Enfin, la sexualité faisant partie de la norme des relations amoureuses, les personnes asexuelles peuvent se sentir mal à l’aise dans leur couple ou se forcer à avoir des relations sexuelles pour faire plaisir. Elles peuvent parfois être malheureuses de cette situation et avoir envie d’avoir plus de libido pour mieux satisfaire leur partenaire.

Asexualité ou perte de libido ?

De manière générale, on distingue assexualité de perte de libido par cette simple notion :

  • Si vous aviez l’habitude de ressentir, régulièrement, une attirance sexuelle pour quelqu’un (ou plusieurs personnes), et que vous ne ressentez plus aucune attirance, jamais : il est très possible que vous soyez dans le cas d’une perte de libido ;
  • Si, a contrario, vous ne ressentez jamais d’attirance, alors il est très possible que vous soyez concerné par l’asexualité.

Autrement dit, le terme “perte de libido” implique qu’il y a eu libido par le passé (pour votre compagnon, votre compagne ou quelqu’un) – tandis que l’asexualité implique que vous n’avez jamais vraiment eu d’envie sexuelle / que la sexualité ne vous intéresse pas réellement.

Il nous semble ici important de conclure cette partie en vous rappelant que le fait que vous soyez une personne asexuelle ou en perte de libido n’est pas le plus important : ce qui compte avant tout, ce sont vos sensations, vos envies et votre communication avec votre partenaire.

Pourquoi j’ai une perte de libido ?

La libido est un savant équilibre entre santé physique, bien-être émotionnel et contexte culturel. Différents facteurs peuvent l’affecter, plus ou moins, durablement. Dans la partie ci-dessous, nous énumérons l’ensemble des raisons qui peuvent vous amener à vivre une perte de libido et nous vous proposons des réponses et solutions pour lutter contre la perte de libido.

Problèmes de santé (et traitements associés)

La première raison qui peut entraîner une baisse, voire une perte totale, de libido est la raison pathologique. Certaines maladies chroniques, comme le diabète, et les maladies cardiovasculaires peuvent jouer un rôle dans la perte de libido. Plus encore, le stress entraîné par le fait de se savoir malade, ainsi que les médicaments utilisés pour traiter les différentes maladies peuvent avoir pour effet la perte de libido.

Le cas particulier de la dyspareunie

La dyspareunie (douleurs ressenties avant, pendant et après l’acte sexuel) peut entraîner une appréhension face au fait de faire l’amour voire la perte complète de la libido : inquiet(e) à l’idée de souffrir, votre corps cesse d’avoir envie. Si vous souffrez au moment de faire l’amour (notamment lors de la pénétration pour les femmes mais les hommes peuvent aussi souffrir de dyspareunie), il est essentiel d’en parler à votre professionnel de santé et à votre partenaire. Le premier vous aidera à trouver des réponses et des solutions médicales tandis que le second pourra s’adapter à vos ressentis pour éviter de vous faire mal.

Comment agir si vos problèmes de santé impactent votre libido ?

Vous vous savez malade et/ou sous traitement et vous pensez que cela peut impacter votre libido ? N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à votre médecin spécialiste en lui précisant que cela a un impact sur vous. Vous ne devriez pas être gêné(e) par cette question. Si cela est compatible avec votre santé, il pourra modifier votre traitement, ou chercher d’autres solutions.

Changements hormonaux

Ce point est un corollaire de la raison précédente car les déséquilibres hormonaux peuvent entraîner une chute de la libido et pour cause : les hormones sexuelles sont fortement liées au désir sexuel ! Cependant, les déséquilibres hormonaux peuvent être liés à des maladies, à des traitements et à des périodes de vie.

Maladies hormonales

Plusieurs maladies et troubles sont liés à des déséquilibres hormonaux. C’est le cas de maladies touchant la thyroïde ou de syndrômes tel que le Syndrôme des ovaires polykystiques. Ces maladies se caractérisent par des irrégularités hormonales qui peuvent affaiblir la libido.

Si vous êtes porteur ou porteuse de ces maladies, les traitements hormonaux peuvent vous permettre de rétablir votre libido, en parallèle d’autres solutions naturelles dont nous vous parlions dans cet article à propos du SOPK et de ses traitements. Cela n’est cependant pas miraculeux, tel un bouton On / Off, et il vous faudra peut-être être patient(e). N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à votre endocrinologue (médecin spécialiste des hormones) pour trouver des solutions.

Traitements hormonaux

Les traitements hormonaux, tels que la contraception hormonale ou les injections hormonales dans le cadre de la procréation médicalement assistée ou le changement de sexe, peuvent être à l’origine de fluctuation dans votre libido. Cela peut être ponctuel (durant le traitement) ou à plus long terme, selon les personnes.

Si votre traitement hormonal a tendance à impacter votre libido, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à votre endocrinologue. Ils pourront vous proposer des alternatives et des solutions.

Cycle menstruel : SPM, grossesse, post-accouchement, ménopause

En tant que femmes, les fluctuations hormonales sont notre quotidien. Que ce soit durant le cycle menstruel (à l’approche des règles et pendant ces dernières), mais aussi pendant la grossesse, après l’accouchement ou encore lors de la ménopause, les fluctuations hormonales sont intenses et avec elles fluctuent aussi notre libido. Sans parler des modifications physiques et psychologiques qui s’opèrent en nous pendant ces périodes (douleurs physiques – sécheresse vaginale, crampes abdominales, stress, changement de notre corps, perte de confiance…). L’ensemble de ces raisons peuvent réduire notre libido.

Si vous ressentez une perte de votre libido liée à votre cycle menstruel, n’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste dans un premier temps. Il pourra par exemple vous prescrire une contraception ou un traitement hormonal pour atténuer vos pics hormonaux. Un gynécologue et/ou un endocrinologue pourront vous accompagner. Enfin, vous pourrez vous tourner vers un sexologue : spécialisé dans la libido, la pratique du sexe et les troubles sexuels, il pourra vous aider à comprendre vos blocages physiques et psychologiques.

Problèmes de santé mentale (et traitements associés)

Une autre raison qui peut avoir un effet sur votre libido est la santé mentale. Une santé mentale fragile – stress, épuisement mental et physique, burn out, anxiété, dépression – peut avoir comme impact de réduire à néant votre intérêt pour le sexe. Sans parler des traitements médicamenteux, qui peuvent, eux aussi, agir sur votre envie sexuelle.

Comment agir si vos problèmes de santé mentale impactent votre libido ?

Vous êtes actuellement suivi pour des problèmes de santé mentale et votre libido est au plus bas ? Si votre médecin traitant ou votre spécialiste n’auront pas forcément de solution miracle, il est important de leur en parler. C’est un symptôme parmi d’autres qu’il faut évoquer avec eux. En plus, si vous êtes sous traitement, ils pourront peut-être adapter votre traitement médical pour mieux vous accompagner.

💡 Vous n’êtes pas suivi, vous vous sentez mal et votre libido est au plus bas ? L’état de votre libido peut aussi être un bon indice pour témoigner que votre santé mentale n’est pas au plus haut ! Consultez votre médecin traitant : il est formé pour agir contre la dépression et pourra vous recommander à un psychologue pour vous accompagner.

Mauvaises expériences passées

Que vous soyez un homme ou une femme, vos expériences amoureuses et sexuelles passées peuvent fortement agir sur votre désir sexuel. Si vous avez vécu des expériences compliquées, voire des situations d’agression et de viol, il est possible que cela se répercute sur votre envie sexuelle et ce, même si vous êtes aujourd’hui dans une situation stable et à l’aise dans votre corps et votre sexualité.

🚩Ce n’est pas parce que vous avez vécu une agression sexuelle que votre libido sera forcément au plus bas. Nous sommes toutes et tous différent(e)s et chacun se reconstruit comme il le peut / il le souhaite.

Comment agir si vos expériences passées impactent votre libido ?

Vous pensez que votre passé peut avoir des répercussions sur votre sexualité et votre désir sexuel aujourd’hui ? C’est possible. Pour trouver des réponses, n’hésitez pas à consulter un médecin traitant et un psychologue. Le premier pourra étudier votre situation et vérifier qu’aucune condition pathologique n’agit actuellement sur votre libido. Le second vous aidera à répondre aux blocages que vous ressentez.

Problèmes au sein de sa relation

Dans le cadre d’un couple ensemble depuis un petit bout de temps, la perte de libido est un phénomène assez courant. Ce, pour trois raisons : la routine, le manque d’attraction physique et les difficultés du couple.

Routine dans le couple

Un ciné, un resto, un câlin. Toujours dans le lit. Toujours dans la même position. Dans un couple ensemble depuis un moment, il arrive que la routine s’installe et que la libido s’efface peu à peu. On fait l’amour par habitude plus que par envie, jusqu’à perdre l’habitude…

Si vous ressentez que votre envie de faire l’amour baisse peu à peu, sachez qu’il est possible de la réanimer en tentant de nouvelles choses, dans votre relation et dans votre sexualité. Les voyages sont par exemple une belle façon de vous réinventer. Quant au cadre de votre sexualité, interroger vos fantasmes, tester de nouvelles pratiques ou inviter des sex-toys dans votre lit peut être un bon moyen de redynamiser votre couple.

🌈Sur notre shop, nous vous conseillons le jeu de société Discultons pour discuter sexe sans tabou avec votre partenaire. Les questions montent crescendo et permettent de mieux connaître les fantasmes de votre compagnon / compagne.

🌈Et si les sex-toys vous intéressent, nous avons sélectionné pour vous différents jeux sexuels et lubrifiants intimes pour casser un peu la routine de votre couple et retrouver la libido des débuts de votre couple.

Je le veux >

Confiance en soi et manque d'attraction physique

Lorsque l’on traverse plusieurs années de vie ensemble, il est possible que l’attraction physique que l’on ressentait pour son partenaire évolue. Ce, parce que nous évoluons et qu’il évolue.

D’une part, le regard que l’on porte sur soi et la confiance que l’on a en soi peuvent impacter notre libido. Une personne qui se sent très mal dans son corps peut ainsi être amenée à se sentir fragilisée et sa libido peut en souffrir.

D’autre part, les années, les maladies, la grossesse ou encore la prise / la perte de poids peuvent agir sur l’image de notre partenaire au point qu’il ne nous plaît plus. L’attraction sexuelle étant aussi liée à l’attraction physique que l’on ressent pour l’autre, la baisse de libido peut aussi être causée par ces changements.

Que votre libido soit en baisse du fait de votre confiance en vous ou de l’image de votre partenaire, il est essentiel que vous fassiez un travail sur vous-même, notamment par le biais d’un professionnel de la santé mentale. En effet, si vous pouvez proposer à votre partenaire de prendre soin de lui, vous ne pouvez pas lui imposer cette démarche. À vous de faire le point sur vos envies et vos désirs et d’aviser par rapport à ce que vous souhaitez pour votre relation et vous-même.

Difficultés de couple

Si on parle souvent de réconciliation sur l’oreiller, les disputes récurrentes et le manque de respect peuvent, pour certains couples, être un tue-l’amour ! En effet, si vous pouvez apprécier les insultes pendant l’acte, vous faire insulter dans l’après-midi et vous faire des câlins dans la soirée peut être plus problématique… En d’autres termes, si votre couple bât de l’aile, il est possible que ce soit aussi le cas de votre sexualité et de votre libido.

Dans ce cas précis, faire appel à un médiateur de couple pour une thérapie de couple peut s’avérer intéressant pour redonner un nouveau souffle à votre couple et à votre sexualité. Malheureusement, dans certaines situations, la séparation est la seule solution car la relation est trop endommagée pour être réparée : vous seul(e) savez ce qu’il en est.

Mode de vie

Votre mode de vie est la dernière raison qui peut impacter votre libido. De mauvaises habitudes de vie – absence de sommeil et fatigue ++, abus d’alcool et de tabac, vie à 300 à l’heure… – ont des effets sur votre vie et notamment sur votre libido.

Manque de sommeil

La fatigue est un des ennemis de votre libido. Fatigué(e), vous ne pensez qu’à retrouver votre lit et pas forcément à partager de jolis moments avec votre moitié. Sans compter que votre corps ne sera pas prêt à se lancer dans une activité physique !

Si vous vous sentez fatigué(e) en permanence et pensez que votre fatigue a un rôle sur votre libido, nous ne pouvons que vous recommander de commencer par questionner vos habitudes de vie. Certaines périodes de votre vie (comme l’arrivée d’un enfant, un déménagement ou le fait de débuter un nouveau travail) peuvent être propices à la fatigue : dans ce cas, pas de panique, tout devrait se régler prochainement. Si, au contraire, rien ne justifie votre fatigue, consultez votre médecin traitant : il pourra mener des examens et peut-être trouver des solutions.

Abus d’alcool ou drogues

La consommation régulière d’alcool, de tabac, de cannabis ou de drogues dures, peut avoir pour effet de réduire singulièrement votre libido. Ce, du fait de la fatigue générée par ces drogues à court terme, mais aussi des effets de ces drogues sur votre corps et votre cerveau à long terme. Plus encore, elles ont tendance à vous couper de vos sensations corporelles et peuvent ainsi supprimer votre libido.

Si vous êtes consommateur(trice) régulier(e) de ces substances, nous vous recommandons de vous tourner d’abord vers votre médecin traitant. Il pourra vous aider à comprendre si c’est bien la consommation de ces substances qui génère la perte de votre libido ou si cette dernière peut être liée à d’autres problématiques évoquées ci-avant. Si vous désirez limiter ou arrêter de consommer ces substances, vous pourrez ensuite vous tourner vers un addictologue : spécialisé dans le traitement des addictions, il saura trouver les mots et vous donner des astuces pour vous aider à vous éloigner progressivement de ces substances.

Surmenage

Surmenage, stress, charge mentale : si votre cerveau est plein au quotidien, il n’a pas le temps de se connecter à vos sensations corporelles et encore moins d’expérimenter l’envie sexuelle. Et c’est même peut-être pire : il est possible que vous ayez envie de faire l’amour mais que vous ressentiez que vous n’avez pas le temps–que vous n’avez pas le droit !

Si ces paroles vous parlent, il est très probable que vous soyez proche de l’implosion… mais bonne nouvelle : il est totalement possible que votre libido ne soit pas si en berne que ça. Nous ne vous dirons pas, ici, de déléguer, de dire non ou quelqu’autre conseil que l’on donne généralement aux femmes qui ploient sous la charge mentale. Après tout, déléguer et dire non sont déjà de la charge mentale ! Notre recommandation ? Commencez par parler de votre trop-plein à votre médecin traitant et à votre compagnon. Le premier pourra vous proposer un arrêt s’il ressent que c’est nécessaire pour votre santé physique et mentale. Le second pourra quant à lui entendre votre stress et pourra vous accompagner. Si vous sentez qu’il ne répond pas positivement à vos demandes, vous pouvez aussi faire appel à un médiateur : présenter vos griefs et vos limites devant une tierce personne pourra vous aider à mieux vous faire comprendre et à éviter de hausser le ton. Enfin, malheureusement, dans certaines relations, la séparation est la seule solution car la relation est trop endommagée pour être rééquilibrée : vous seul(e) savez ce qu’il en est.

FAQ Que faire en cas de perte de libido ?

Vous, ou votre compagne / compagnon, vivez une perte de libido ? Nous répondons dans la partie qui suit aux questions que vous vous posez.

Ma copine ne veut plus faire l’amour, que faire ?

Avant de commencer, il est essentiel de comprendre que si votre compagne ne veut plus faire l’amour avec vous en ce moment, ce n’est pas forcément contre vous et contre votre couple. Nous l’avons vu plus haut, énormément de raisons peuvent pousser votre compagne à mettre le sexe de côté (stress, surmenage, fatigue, douleurs…). Comprendre ce point vous évitera d’être culpabilisant ou stressé.

Si vous êtes confronté à un manque de libido de votre conjointe, la première chose à faire est 1) de vous demander si ça vous dérange (après tout, il n’y a pas de règle stricte concernant le nombre de rapport à avoir et vous pouvez très bien vivre tous les deux le fait de n’avoir que peu de rapports), 2) de voir si elle repousse vos avances (sans forcer évidemment !) et 3) de lui en parler. L’idée, ici, n’est pas de lui mettre la pression (surtout ne la faites pas culpabiliser car elle souffre peut-être aussi de cette situation et vous ne voulez pas la forcer !) mais de lui demander ce qu’il se passe.

Vous pouvez par exemple demander :

  • J’ai l’impression que l’on fait moins l’amour ces derniers temps, tu as remarqué ?
  • On fait un peu moins l’amour ces derniers temps, quand je te propose, tu n’en as pas envie : ça va ?

Selon ses réponses, il vous faudra aviser. Voir un professionnel, réimaginer votre vie sexuelle, ouvrir la communication, faire preuve de patience… Les solutions sont nombreuses mais dépendent des raisons.

Mon copain ne veut plus faire l’amour, que faire ?

Si votre partenaire ne veut plus faire l’amour avec vous en ce moment, il est essentiel que vous entendiez que ce n’est pas forcément à cause de vous ou à cause de votre couple. Malgré ce que la société peut nous amener à penser, les hommes sont comme les femmes : le stress et la fatigue peuvent affecter leur libido.

Si votre partenaire n’exprime plus le besoin de faire l’amour, commencez par vous demander si cela vous dérange. Les femmes se sentent parfois responsables de la sexualité de leur partenaire (“s’il ne fait pas assez l’amour, il ira voir ailleurs”) alors même qu’elles n’ont pas réellement envie de sexe : en avez-vous envie ?

Ensuite, voyez s'il repousse vos avances : ce n’est pas parce que votre compagnon n’exprime pas / plus l’envie de faire l’amour qu’il refusera forcément de faire l’amour avec vous si vous lui proposez. La société nous a appris que les hommes étaient demandeurs et que les femmes devaient accepter : mais vous avez le droit d’exprimer vos besoins sexuels, à condition, bien entendu, de ne pas le culpabiliser.

Enfin, parlez-en avec lui, exprimez vos craintes, demandez-lui si ça va ?

Selon ses réponses, il vous faudra aviser. Voir un professionnel, réimaginer votre vie sexuelle, ouvrir la communication, faire preuve de patience… Les solutions sont nombreuses mais dépendent des raisons.

Devrais-je m’inquiéter de ma perte de libido ?

La perte de libido est liée à diverses raisons, qui peuvent être de l’ordre pathologique, psychologique, relationnel ou encore environnemental. Il n’est donc pas forcément inquiétant d’avoir une perte de libido et comme toute problématique plurifactorielle, il est possible que plus vous vous inquiétez, plus vous en souffrirez !

Notre conseil est le suivant : commencez par consulter un médecin traitant pour vous assurer que le problème n’est pas pathologique. Cette hypothèse mise de côté, nous vous recommandons de commencer par en parler avec votre conjoint(e) (cf. question suivante) et d’envisager de voir un psychologue et/ou un sexologue pour dissiper les blocages que vous rencontrez.

Devrais-je en parler avec mon conjoint / ma conjointe ?

La perte de libido étant souvent associée à un manque de désir ou à des problématiques dans sa relation, il peut être d’évoquer avec votre conjoint(e) que vous ressentez une perte de libido… En effet, cela risque de l’inquiéter sur votre relation.

Pourtant, si vous n’en parlez pas alors même que votre relation est globalement bonne et saine, votre manque de libido risque de devenir un sujet et un problème.

C’est pourquoi nous vous recommandons d’en parler avec votre partenaire si la situation s’installe, dure et surtout si elle vous fait souffrir. Il faudra cependant être attentif à ne pas culpabiliser votre partenaire et à ne pas remettre en question votre relation et votre sexualité en le faisant –au risque d’inquiéter votre partenaire !

Si votre fatigue, votre stress ou encore votre traitement hormonal sont à l’origine de votre manque de libido, votre partenaire sera capable de le comprendre et ensemble, vous pourrez trouver des solutions pour vivre votre sexualité de façon positive.

Quel professionnel de santé voir pour ma perte de libido ?

Nous en avons parlé en filigrane pendant cet article : il existe plusieurs professionnels de santé qui peuvent vous accompagner en cas de perte de libido. Libre à vous de les consulter si vous avez en ressentez le besoin.

Médecin traitant

Le médecin traitant est votre premier interlocuteur en cas de problème de santé, physique ou mental. Grâce à sa formation généraliste, il peut vous diagnostiquer et vous traiter ou vous rediriger vers un spécialiste compétent. Plus encore, il connaît votre dossier de santé et peut vérifier que vos problématiques de libido ne sont pas un symptôme d’un traitement ou d’une pathologie que vous avez.

Gynécologue / Andrologue

Le gynécologue et l’andrologue sont les médecins spécialistes des organes génitaux des femmes et des hommes. Selon les problématiques qui vous amènent à avoir des problèmes de libido (notamment les dyspareunies, soit les douleurs durant l’acte sexuel), ils pourront vous accompagner.

Psychologue / Psychiatre

Le psychologue et le psychiatre sont les médecins spécialistes de la santé mentale. Le premier vous accompagnera grâce aux leviers de la psychologie, notamment dans le cadre de thérapie, tandis que le second pourra vous prescrire des médicaments dans le cadre de pathologies plus lourdes.

Sexologue

Le sexologue est un nouveau professionnel de santé dont l’action se situe entre la psychologie et la médecine. Il est spécialisé dans les organes sexuels masculins et féminines mais aussi dans la psychologie, et pourra identifier vos blocages liés au sexe. Il faudra cependant être attentif à ses diplômes car les parcours permettant d’accéder au métier de sexologue sont très différents !

La thérapie peut-elle m'aider si j'ai des problèmes de libido ?

La libido pouvant être liée à des problématiques psychologiques et relationnelles, la thérapie, personnelle et/ou de couple, peut s’avérer être une belle solution pour répondre à vos problèmes de libido. Nous ne pouvons que vous recommander à rencontrer un professionnel à ce sujet pour en discuter avec lui.

Comment stimuler ma libido ?

Voici 5 astuces pour stimuler votre libido :

Partir en vacances

Les vacances en couple sont un excellent moyen de booster votre libido. En stimulant votre curiosité, en vous sortant du quotidien et aussi en vous permettant de vous reposer, elles vous permettent de profiter autrement de votre partenaire.

Échanger avec votre partenaire

Parler avec votre partenaire de vos fantasmes, de vos envies, de ce qui vous excite est une excellente façon de découvrir de nouvelles pratiques érotiques et de nouveaux désirs. Parce qu’il n’est pas toujours facile de s’ouvrir sur ces sujets, envisagez d’acheter un jeu érotique pour délivrer les langues.

🌈 Sur notre shop, nous vous conseillons le jeu de société Discultons pour discuter sexe sans tabou avec votre partenaire. Les questions montent crescendo et permettent de mieux connaître les fantasmes de votre compagnon / compagne. 

Découvrir le CBD

Nous l’avons évoqué plus tôt dans cet article : stress, fatigue, surmenage sont des ennemis de la libido. Pour vous relaxer et vous détendre, le CBD est une belle solution. Consommez-le en huile sublinguale pour vous déstresser au quotidien et en tisane avant l’amour pour vous ancrer et mieux accueillir vos sensations. Mettre en place un rituel bien-être et érotique peut être génial pour créer l’attente et retrouver votre libido.

Quant à l’huile intime au CBD à utiliser en tant que lubrifiant, elle décuple votre plaisir sexuel… voilà qui pourrait vous motiver à essayer !

Je le veux >

Retrouver le plaisir du “simple” câlin

Le câlin, ce moment où vous vous lovez contre votre partenaire, est un moment privilégié du couple. Prenez le temps de partager des câlins qui ne dérivent pas forcément vers le sexe pour garder le plaisir du câlin et écoutez votre corps. La libido n’est pas forcément immédiate : il lui faudra parfois du temps pour se déployer et un long câlin peut être propice à la libido.

Découvrir les sextoys, seul(e) ou en couple

Les sextoys amènent de la nouveauté, dans votre pratique de la masturbation comme dans votre couple. Les nouvelles sensations et les possibilités offertes par les sextoys peuvent vous étonner, vous surprendre et vous exciter–augmentant de fait votre libido. Offrez-en un à votre couple pour tester à deux !

🌈 Sur notre shop, nous avons sélectionné pour vous différents sextoys à découvrir seul ou en couple. Plaisir vaginal, clitoridien, anal : il y en a pour tous les goûts et tous les fantasmes !

Je le veux > 

Je le veux >

 

Je le veux >

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne