Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

BONS PLANS

DIAGNOSTIC

QUIZ VIBRO

RÈGLES

MATERNITÉ

PLAISIR

Comment le stress impacte votre fertilité
Bien être

Comment le stress impacte votre fertilité

“Tu es trop stressée.” “Tu te rends malade à te stresser comme ça.” “Il faut que tu lâches du lest sur ton envie de maternité : tu verras, le jour où tu te détendras, ça viendra tout seul.” Si vous lisez ces lignes aujourd’hui, vous avez peut-être déjà entendu ces mots. Des mots qui se veulent rassurants mais qui sont extrêmement jugeants. Extrêmement frustrants. Dans l’article du jour, pas question de vous culpabiliser : nous vous exposons de manière complètement neutre en quoi le stress impacte votre fertilité, votre cycle menstruel, vos règles. Et nous vous proposons des solutions si vous réalisez que vous êtes dans cette situation d’anxiété.

Comment le stress peut causer un retard ou une absence de règles ?

Nous vous avons promis objectivité et neutralité : commençons par un rappel sur le cycle menstruel pour mieux vous aider à comprendre le rôle du stress sur le cycle menstruel.

Rappels sur le cycle menstruel

Le cycle menstruel est le processus qui se produit chaque mois chez les personnes menstruées en âge de procréer. Son début est marqué par les règles. Dans le même temps commence la phase folliculaire où un ovule est créé. Cette phase s’arrête à l'ovulation quand l'ovule est libéré. Ensuite, c’est la la phase lutéale. Ces étapes préparent le corps pour une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas fécondation, le cycle se termine par les règles et un nouveau cycle commence !

La durée d’un cycle menstruel est souvent ramenée à 28 jours pour des besoins de praticité. Or, elle peut être très variable, d’une personne à l’autre, mais aussi d’un cycle à l’autre, dans le cas des cycles irréguliers. Il peut être naturel d’avoir un cycle court de 22 jours, comme un cycle long de 38 jours. Cela n’a pas d’impact sur la fécondité.

Le rôle des hormones sur le cycle menstruel

Les hormones sont le chef d’orchestre du cycle menstruel. Les plus connues sont les oestrogènes et la progestérone mais d’autres hormones, telles que la FSH et la LH sont essentielles. Ce sont leurs taux qui vont avoir pour effet de déclencher les phases du cycle menstruel qui, elles-même, vont permettre aux autres hormones d’être présentes dans le corps.

Pourquoi vous parler ici d’hormones ? Parce que le stress a un rôle majeur sur la sécrétion des hormones et c’est en cela qu’il peut jouer un rôle important sur le cycle menstruel.

Le rôle du stress sur le cycle menstruel

En situation de stress, lors d’un épisode ponctuel ou sur une durée plus longue, chronique, le corps sécrète plusieurs hormones, comme l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol. Ces dernières interagissent avec les hormones qui organisent le cycle menstruel.

Plusieurs effets peuvent ainsi être observés :

Retard des règles

Le stress chronique ou aigu peut perturber les hormones responsables du cycle menstruel (notamment l'hormone lutéinisante (LH) et la progestérone), pouvant entraîner un retard dans les règles. C’est assez pervers : plus vous stressez parce que vous n’avez pas vos règles, plus ces dernières peuvent se retrouver retardées !

Cycle menstruel irrégulier

Le stress récurrent peut perturber l'équilibre hormonal nécessaire pour un cycle menstruel régulier. Des cycles menstruels irréguliers peuvent inclure des variations dans la durée du cycle ou dans la longueur des phases folliculaire et lutéale.

Aménorrhée / Absence de règles

Un niveau élevé de stress, en particulier s'il est associé à une perte de poids significative, peut entraîner une absence de règles, appelée aménorrhée.

Syndrome prémenstruel intensifié

Certaines femmes peuvent éprouver des symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) de manière plus intense en période de stress, ce qui peut inclure des sautes d'humeur, des maux de tête, une sensibilité des seins et d'autres symptômes.

Le stress peut-il affecter ma fertilité ?

Oui. Le stress, de manière ponctuelle ou chronique, peut affecter la fertilité et, potentiellement. Ce, en rendant irréguliers les cycles ou en supprimant les règles.

Cycles irréguliers

Le stress chronique, en perturbant la régularité des cycles menstruels, peut avoir un impact sur la fertilité. Les règles ont toujours lieu 14 jours après l’ovulation : aussi, lorsqu’un cycle menstruel est irrégulier, cela signifie que l’ovulation n’a pas lieu au même moment.

Or, dans le cadre d’un projet bébé, connaître sa date d’ovulation et pouvoir la prévoir est particulièrement intéressant pour augmenter ses chances de fertilité. Avoir une ovulation irrégulière rend ainsi le processus plus compliqué et donc affecte la fertilité.

🌈Et si, plutôt que prévoir, vous mesuriez votre ovulation ? En plus d’apprendre à reconnaître vos symptômes d’ovulation, vous pouvez mesurer votre température basale corporelle (TBC). Cette dernière change lorsque l’ovulation approche ou a lieu. Pour la mesurer, vous pouvez utiliser un thermomètre basal connecté pour suivre votre température au quotidien.

Aménorrhée

Suite à un stress important ou dans le cadre d’une situation de stress chronique, il arrive que le corps se mette en pause. L’ovulation et les règles s’arrêtent : c’est l’aménorrhée. Il est assez aisé de comprendre comment l’aménorrhée peut impacter la fertilité.

Comment savoir si mon retard de règles est dû au stress ?

Au-delà du stress chronique, un stress ponctuel peut aussi avoir des conséquences sur votre cycle menstruel et sur vos règles. Plus vous stressez de ne pas avoir vos règles, plus cela peut entraîner un retard !

Le retard de règles

Si vos règles sont généralement régulières, on considère que le retard de règles commence dès qu’il y a un jour de retard par rapport à la date prévue de menstruation. À noter : même si votre cycle menstruel est réglé comme du papier à musique, il est possible qu’il soit modifié sur un cycle pour des raisons physiologiques, psychologiques ou pathologiques.

Si vos règles sont généralement irrégulières, un décalage jusqu’à neuf jours est considéré comme normal : essayez de ne pas vous inquiéter en dehors de ces délais.

À quoi peut être dû le retard de règles ?

Vous stressez parce que vous avez un retard de règles ? Voici quelques raisons qui peuvent entraîner un retard si vous êtes généralement régulière.

  • Physiologique : il peut arriver que les règles soient en retard sans réelle raison ;
  • Stress ponctuel : on l’a dit, une situation de stress aiguë peut entraîner un retard de règles lors d’un, ou de plusieurs cycles menstruels ;
  • Voyage : un voyage, du fait du stress et du changement des habitudes alimentaires et horaires qu’il engendre, peut être à l’origine d’un décalage ponctuel du cycle menstruel ;
  • Grossesse : la grossesse est forcément la première raison à laquelle on pense en premier quand on envisage le retard des règles.

⚡Un retard de règles ponctuel est rarement dû à une raison pathologique : généralement, les maladies, telles que le SOPK ou l’endométriose dérèglent de façon durable le cycle menstruel. Si vos règles changent soudain, passant d’un rythme régulier à un rythme totalement irrégulier et que cette irrégularité s’installe dans le temps, il est intéressant de consulter un médecin.

Comment savoir si mon retard de règles est dû au stress ?

Vous avez un retard de vos règles et vous ne savez pas à quoi c’est dû ? Si vous vous sentez tout particulièrement stressée, est possible que ce soit lié au stress mais nous venons de le voir, d’autres raisons peuvent être invoquées.

La seule chose que vous devez vérifier, vous vous en doutez, c’est que vous n’êtes pas enceinte. Au-delà d’une semaine de retard sur votre date de règles attendue (soit 3 semaines après votre ovulation), il est intéressant de faire un test de grossesse. Ce dernier pourra vous indiquer si vous êtes enceinte.

Que faire pour soulager mon état anxieux ?

Vous vous sentez dans une situation d’anxiété importante et vous craignez que cela puisse agir sur votre fertilité et votre désir d’enfants.

Médecin / Psychologue

La première réponse à apporter à un état anxieux, s’il vous empêche de vivre, est d’en parler à votre médecin traitant. Ce dernier est formé à la santé mentale et pourra vous accompagner. Soit en vous proposant un traitement, s’il le pense nécessaire, soit en vous recommandant de consulter un psychologue. Consulter un spécialiste de la santé mentale peut vraiment être intéressant pour vous soulager.

🌈Nous travaillons actuellement un annuaire de professionnels de santé jugés comme bienveillants et à l’écoute par notre communauté. N’hésitez pas à le consulter pour trouver des professionnels dans votre région.

Compléments alimentaires

Le stress peut être induit par de nombreux facteurs comme la fatigue ou des carences. C’est pourquoi il peut être intéressant d’accompagner votre organisme et de le soutenir, notamment par le biais de l’alimentation et, pourquoi pas, des compléments alimentaires.

CBD

Parmi les solutions qui peuvent répondre à vos troubles anxieux, le CBD est intéressant. Autorisée en France depuis 2020, la molécule Cannabidiol (abrégée en CBD), comprise dans les fleurs de chanvre, est tout particulièrement intéressante. Elle est connue pour avoir des propriétés anti-anxiolitiques.

🌈Sur le shop, nous aimons tout particulièrement les huiles CBD sublinguales de la marque Équilibre CBD : l’huile sublinguale 1000mL est intéressante pour commencer ! D’une qualité exceptionnelle, made in France, elles permettent de savoir exactement la quantité de cannabidiol que vous prenez et combien il vous faut pour vous sentir plus apaisée.

Je la veux >

Plantes adaptogènes

Les plantes adaptogènes sont des plantes utilisées pour réguler les émotions et le stress dans la médecine traditionnelle indienne. Elles viennent accompagner l’organisme et l’aident à dépasser les problématiques qu’il rencontre. Moins connues que le CBD pour le moment, elles sont une réponse intéressante au stress.

Quand dois-je consulter un médecin ?

Il est intéressant de consulter à partir du moment où le stress handicape votre fonctionnement quotidien. Vous pouvez consulter votre médecin traitant, votre gynécologue ou encore un psychologue pour lui partager vos doutes et questionnements.

Si vous allez consulter ces professionnels car vous n’arrivez pas à concevoir et pensez que cela peut être dû au stress, ils étudieront dans un premier temps les différentes causes qui pourraient être à l’origine de votre infertilité. Ils feront ainsi les examens médicaux nécessaires pour vérifier que tout va bien pour vous et pour votre compagnon. Si tout va bien au niveau physiologique et endocrinien dans le cadre d’un projet de conception, ils s’intéresseront à l’impact potentiel du stress.

FAQ

Le stress peut-il rendre mes règles plus douloureuses ou abondantes ?

Oui. En agissant sur les hormones, le stress peut avoir comme conséquence d’augmenter les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM). Il n’est donc pas impossible que cela augmente vos crampes abdominales ou l’abondance des règles.

⚡Le stress ne peut être tenu responsable de l’ensemble de vos symptômes : si vous constatez un changement de vos symptômes sur plusieurs cycles consécutifs (notamment des règles plus douloureuses ou plus abondantes), cela peut être dû à une raison pathologique comme le SOPK ou l’endométriose, par exemple. Nous vous conseillons de consulter quand des changements importants s’opèrent sur plus de trois cycles consécutifs.

Peut-on confondre les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) avec ceux du stress ?

Le stress peut entraîner des symptômes similaires à ceux du SPM, notamment les migraines et les crampes abdominales. Plus encore, le stress peut avoir pour impact d’augmenter les symptômes du SPM.

Le stress émotionnel et le stress physique ont-ils le même impact sur le cycle menstruel ?

Le stress, quel qu’il soit (émotionnel, physique, chronique ou aiguë), génère des hormones qui elles-mêmes peuvent avoir un impact sur les hormones qui régulent le cycle menstruel. Chaque personne menstruée sera plus ou moins sensible à ces changements et à ces bouleversements.

En cas de stress prolongé, combien de temps faut-il pour que le cycle menstruel se normalise ?

Il n’y a pas de règle générale qui puisse s’appliquer à l’ensemble des personnes menstruées. Chez certaines personnes, les cycles vont rester sans perturbation en présence de stress ou non. Chez d’autres, le moindre petit coup de stress va tout dérégler. Chez d’autres encore, même sans aucun stress, les règles seront irrégulières. C’est pourquoi nous vous conseillons avant tout de penser à vous. Pensez à vous et à votre santé mentale avant de penser à votre cycle menstruel. Plus vous allez vous mettre la pression d’être moins stressée pour avoir un cycle menstruel plus stable, plus vous allez vous sentir coupable. Donc pensez à vous et consultez un professionnel de santé pour vous accompagner si vous en ressentez le besoin.

Sources :

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne