Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

BONS PLANS

BILAN INTIME

QUIZ VIBRO

RÈGLES

MATERNITÉ

PLAISIR

Règles humeur dépressive
Cycle menstruel

Comment les cycles menstruels impactent notre humeur ?

Chaque mois, de nombreuses femmes ou personnes ayant des ovaires traversent une danse hormonale qui influence bien plus que leur fertilité. Les cycles menstruels, avec leurs fluctuations hormonales complexes, jouent un rôle significatif dans la façon dont les femmes ressentent, perçoivent et réagissent à leur environnement quotidien. Pour certaines, ces changements sont subtils, à peine perceptibles. Pour d'autres, ils sont profonds, influençant chaque aspect de leur vie, de leur énergie physique à leur état émotionnel. Alors, comment ces cycles menstruels façonnent-ils notre humeur ? Et pourquoi cette expérience est-elle si variable d'une femme à l'autre? Explorons l'impact du cycle menstruel sur notre bien-être émotionnel dans cet article.

La phase menstruelle (durée de 3 à 7 jours) : de la tristesse à l’introspection

La phase menstruelle marque le début d'un nouveau cycle menstruel. En l'absence de fécondation et d'implantation d'un ovule, les niveaux élevés de progestérone et d'œstrogènes diminuent, signalant à l'utérus qu'il n'est pas nécessaire de conserver la muqueuse utérine préparée pour une éventuelle grossesse. En conséquence, cette muqueuse, appelée endomètre, est expulsée du corps sous forme de menstruations. Ce processus naturel est accompagné de contractions utérines qui aident à évacuer le tissu et le sang, ce qui peut parfois causer des douleurs menstruelles, ou dysménorrhée.

Impact de la phase menstruelle sur l'humeur

La phase menstruelle, avec ses modifications hormonales, peut affecter l'humeur de bien différentes manières.

La diminution des niveaux d'œstrogènes et de progestérone peut entraîner une sensation de fatigue et de lassitude. Pour certaines femmes, cela se manifeste par un besoin accru de repos ou de sommeil.

Certaines peuvent ressentir une forme de mélancolie, de tristesse, avoir une humeur dépressive pendant cette phase, bien que la raison exacte reste débattue. Il est possible que les fluctuations hormonales affectent les neurotransmetteurs du cerveau liés à l'humeur.

Cette période peut également être perçue comme un moment de réflexion, où certaines personnes menstruées se sentent plus introspectives et contemplatives. Il peut s'agir d'un temps privilégié pour l'intimité avec soi-même, loin des distractions extérieures.

Si vous vivez mal votre phase menstruel nous vous conseillons les compléments alimentaires anti troubles émotionnels : testez Booster sa sérénité de SOVA, une cure qui va apaiser les tensions mentales, vous permettre de retrouver une humeur positive et un sommeil paisible.

Découvrir ces compléments SOVA


Ou bien Equilibre féminin de Miyé, des compléments qui vous aideront à soulager les troubles émotionnels tels que l'irritabilité, la baisse de moral, le stress et le sommeil agité en phase prémenstruelle et pendant les règles 🤗 

Cure naturelle dérèglement hormonal - Miyé-Miyé-Gapianne

Je veux la cure Miyé


La phase folliculaire (jours 1 à 14) : montée du bien-être

La phase folliculaire est la première étape des 4 phases du cycle menstruel. Elle débute le premier jour des règles, lorsque le niveau d'hormones est au plus bas, et se termine avec l'ovulation. Au cours de cette phase, plusieurs petits follicules (petites poches remplies de liquide contenant des ovocytes) commencent à se développer dans les ovaires. Chaque follicule contient un ovocyte (ou ovule). Sous l'effet de la FSH (hormone folliculo-stimulante), un de ces follicules va devenir dominant et continuer sa croissance, tandis que les autres régresseront.

Au fur et à mesure que les follicules se développent, ils produisent des œstrogènes, conduisant à une augmentation progressive de cette hormone dans le corps. Les œstrogènes ont pour rôle de préparer la paroi de l'utérus (endomètre) pour une éventuelle implantation de l'embryon.


Impact de la phase folliculaire sur l'humeur

Les œstrogènes, souvent appelées "hormones du bien-être", ont un impact significatif sur l'humeur. Au début de la phase folliculaire, alors que la menstruation commence, certaines femmes peuvent encore ressentir les vestiges des symptômes prémenstruels. Cependant, à mesure que le niveau d'œstrogènes augmente, beaucoup de ces symptômes s'atténuent.

La hausse des œstrogènes influence le système de récompense du cerveau, ce qui peut conduire à un regain d'énergie, une augmentation de la confiance en soi, et une amélioration générale de l'humeur. Il est courant de se sentir plus alertes, optimistes, et motivées pendant cette phase. Les capacités cognitives, comme la concentration et la créativité, peuvent également être renforcées. De plus, la montée des œstrogènes peut conduire à un sentiment d'ouverture sociale, rendant plus enclins à rechercher des interactions sociales et à être réceptifs aux nouvelles expériences.


La phase d’ovulation (14ème jour) : augmentation de la libido, confiance en soi et plus grande sensibilité

L'ovulation est l'événement central du cycle menstruel et se produit généralement autour du 14ème jour d'un cycle de 28 jours, bien que cette date et la durée puissent varier d'une femme à l'autre et d'un cycle menstruel à l'autre. Sous l'influence de l'œstrogène, le cerveau libère une importante quantité d'une autre hormone que l’on appelle la LH (hormone lutéinisante), qui provoque la rupture du follicule dominant. C'est cet événement qui permet à l'ovocyte mature, contenu à l'intérieur du follicule, d'être libéré. Une fois dans la trompe de Fallope, l'ovocyte est prêt à être fécondé pendant une courte période, généralement 12 à 24 heures.

Parallèlement à cette montée d'œstrogènes, on observe également une légère augmentation de la testostérone. Bien que cette hormone soit généralement associée aux hommes, elle joue également un rôle crucial dans la santé et la sexualité féminines.


Impact de l’ovulation sur l'humeur

L'augmentation des niveaux d'œstrogènes et de testostérone pendant l'ovulation peut avoir des effets remarquables sur l'humeur et le comportement.

La testostérone, souvent associée à la libido, connaît un léger pic pendant l'ovulation, ce qui peut entraîner une augmentation du désir sexuel chez les personnes menstruées. Ces hormones peuvent également augmenter la sensation de confiance en soi, d'énergie et de bien-être. C'est pourquoi de nombreuses personnes se sentent plus alertes, énergiques et confiantes pendant cette période.

Cela peut aussi provoquer une plus grande sensibilité émotionnelle chez certains individus. Cependant, cette phase n'est pas sans challenges. L'afflux d'hormones peut aussi rendre certaines femmes plus sensibles ou émotionnellement réactives. Elles peuvent se sentir plus empathiques, intuitives, ou même vulnérables. Certaines peuvent avoir des réactions plus intenses à des situations ou des événements qui, dans d'autres circonstances, auraient été perçus comme moins significatifs.

Ces variations d'humeur, bien que potentiellement déstabilisantes, sont une réponse naturelle aux changements hormonaux qui se produisent dans le corps.

Si vous souhaitez atténuer les variations d’humeur, on a ce qu’il vous faut : l’infusion “Equilibre Menstruel” de Mijane. Cette infusion est parfaite pour aider les femmes pendant leurs cycles menstruels !

 

Découvrir l'infusion Equilibre


Le rôle-clé des hormones dans le cycle menstruel >


La phase lutéale (jours 15 à 28) : de la sérénité à la tempête émotionnelle

Après l'ovulation, le follicule rompu se transforme en une structure appelée "corps jaune". Cette structure libère principalement de la progestérone et, dans une moindre mesure, des œstrogènes. Ces hormones préparent l'endomètre (la muqueuse utérine) pour accueillir un éventuel embryon en cas de fécondation de l'ovule. Si aucune fécondation n'a lieu, le corps jaune se désintègre et les niveaux de progestérone et d'œstrogènes commencent à chuter, marquant ainsi la fin de la phase lutéale et l'approche des menstruations.


Impact de la phase lutéale sur l'humeur

La phase lutéale est comme un voyage émotionnel, où le début est souvent paisible mais qui peut devenir plus tumultueux à mesure qu'il avance.

Pourquoi l’on dit souvent que nous sommes de mauvaise humeur avant les règles ? C’est simple ! Au début de la phase lutéale, durant les premiers jours post-ovulatoires, les niveaux encore élevés d'œstrogènes combinés à la montée de la progestérone peuvent procurer un sentiment de calme, de relaxation et de sérénité. C'est une période où de nombreuses personnes menstruées se sentent équilibrées et en harmonie avec elles-mêmes.

À mesure que la phase lutéale progresse et que les niveaux d'œstrogènes et de progestérone diminuent, l'humeur peut devenir plus instable, ce sont les fameux “sautes d’humeur”. Des sentiments d'irritabilité, d'anxiété, de fatigue, de sensibilité accrue ou même de tristesse sont couramment rapportés. C'est durant cette période que le syndrome prémenstruel (SPM) peut se manifester. Le SPM est un ensemble de symptômes physiques, émotionnels et comportementaux qui peuvent varier en intensité et toucher les femmes quelques jours avant l'arrivée des règles. Il est important de noter que la sévérité et la nature des symptômes peuvent varier considérablement d'une femme à l'autre.

Vous souffrez de SPM ? Testez l’huile de CBD d’Équilibre ! C’est l’allié à inclure dans votre routine lorsque vous en souffrez. Efficace pour les douleurs, le stress et les insomnies, allez-y 💚

Découvrir l'huile CBD 10%


L’impact des hormones des cycles menstruels sur notre humeur varie d’une personne à l’autre

Il est important de noter que toutes les personnes menstruées ne ressentent pas nécessairement des fluctuations d'humeur liées à leur cycle menstruel. Bien que beaucoup puissent ressentir des changements émotionnels sà différents moments de leur cycle, l'intensité, la nature et même la présence de ces changements varient considérablement d'une femme à l'autre et c’est ok !

Chaque personne menstruée vit son cycle menstruel différemment à cause de nombreux facteurs, qu'ils soient biologiques, psychologiques ou environnementaux.

Des différences biologiques :

  • La variabilité hormonale : Bien que toutes les femmes subissent des fluctuations hormonales tout au long de leur cycle, les niveaux absolus de ces hormones et la rapidité de leurs changements peuvent varier considérablement d'une femme à l'autre.
  • La sensibilité aux hormones : Certaines sont plus sensibles aux fluctuations hormonales et peuvent donc ressentir des changements d'humeur plus intenses ou plus subtils.
  • Les sonditions médicales : Des conditions comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'endométriose ou d'autres déséquilibres hormonaux peuvent influencer la manière dont une femme ressent son cycle.

Des facteurs psychologiques :

  • Les antécédents de santé mentale : Les personnes menstruées ayant des antécédents de troubles de l'humeur comme la dépression ou l'anxiété peuvent ressentir des symptômes exacerbés pendant certaines phases de leur cycle.
  • La résilience : La manière dont une femme gère le stress et les changements émotionnels peut influencer la manière dont elle ressent son cycle.

Des facteurs environnementaux :

  • L’alimentation et exercice : Le régime alimentaire, l'exercice et d'autres habitudes de vie peuvent influencer l'équilibre hormonal et, par conséquent, l'humeur.
  • Le stress : Des niveaux élevés de stress ou des événements traumatisants peuvent exacerber les symptômes associés au cycle menstruel.

Des facteurs génétiques :

Certains chercheurs suggèrent qu'il peut y avoir une composante génétique qui détermine comment une femme réagit aux fluctuations hormonales de son cycle.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne