Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

BONS PLANS

DIAGNOSTIC

QUIZ VIBRO

RÈGLES

MATERNITÉ

PLAISIR

Amenorrhée : Comprendre l'absence de règles-Gapianne
Cycle menstruel

Amenorrhée : Comprendre l'absence de règles

Qui a déjà ressenti une certaine inquiétude lorsque ses règles tardent à arriver ? (on lève la main !) Quand on a des rapports avec des hommes et qu'un mois on a pas nos règles à la date normale, on pense de suite à une potentielle grossesse. Surtout si cette absence dure plusieurs mois, un coup de stress et on commence à se faire des films. Mais connaissez-vous l'aménorrhée et ses différentes causes ?

Qu'est-ce que l'aménorrhée ?

L'aménorrhée fait référence à l'absence de menstruations chez une personne. Normalement, le cycle menstruel dure environ 28 jours. Lorsque les menstruations n'apparaissent pas pendant plusieurs cycles consécutifs, on parle d'aménorrhée.

Elle peut être soit primaire, soit secondaire, on détaille ça :

Une aménorrhée primaire

L'aménorrhée primaire survient à l'âge de la puberté, lorsque les premières règles ne se sont jamais manifestées chez une personne à l'âge où elles auraient dû. Cela peut être dû à différentes causes, telles que des problèmes hormonaux, des anomalies anatomiques ou des conditions génétiques. 
Certaines personnes atteintes d'aménorrhée primaire peuvent présenter des signes de puberté tels que le développement des seins et des poils pubiens, mais leur cycle ne commence jamais. D'autres peuvent ne pas avoir de signes de puberté du tout.

Une aménorrhée secondaire

L'aménorrhée secondaire se produit lorsqu'une personne cesse d'avoir ses règles après une période de menstruations normales.

Détaillons ensemble ce type d'aménorrhée :

Quelles sont les causes possibles de l'aménorrhée secondaire ?

L'aménorrhée secondaire peut avoir plusieurs causes potentielles, en voici certaines :

Grossesse

Il fallait commencer par ça, car la grossesse reste quand même la cause la plus fréquente d'aménorrhée secondaire. Il est important de vérifier avec un test de grossesse si c'est bien la raison de l'absence de règle car certaines prescriptions pour traiter l'aménorrhée sont contre-indiquées en cas de grossesse.

Déséquilibre hormonal

Syndrome des ovaires polykystiques

Le SOPK est une condition qui se caractérise par la présence de multiples kystes dans les ovaires, de déséquilibres hormonaux et de symptômes tels que des règles irrégulières.

Lorsqu'on a un SOPK, nos niveaux des œstrogènes et la progestérone peuvent être perturbés, ce qui entraîne une absence d'ovulation régulière et donc une aménorrhée.

A noter, toutes les personnes atteintes du SOPK n'auront pas nécessairement une aménorrhée. Certaines peuvent avoir des menstruations régulières ou irrégulières, tandis que d'autres peuvent avoir des saignements excessifs ou prolongés.

Insuffisance ovarienne précoce

L'insuffisance ovarienne primitive, également appelée ménopause précoce, se produit lorsque les ovaires ne fonctionnent pas correctement avant l'âge de 40 ans. Ces derniers ne produisent pas suffisamment d'hormones sexuelles féminines, notamment les œstrogènes, nécessaires pour réguler le cycle menstruel et maintenir la fertilité. Les femmes atteintes d'insuffisance ovarienne précoce peuvent présenter des cycles menstruels irréguliers ou absents, et des symptômes de ménopause (bouffées de chaleur...).

Cependant, toutes les personnes atteintes d'insuffisance ovarienne ne développeront pas nécessairement une aménorrhée, car certaines peuvent avoir des menstruations irrégulières plutôt qu'une absence totale de menstruations.

Problèmes thyroïdiens

Les troubles de la thyroïde, tels que l'hypothyroïdie ou l'hyperthyroïdie, peuvent perturber vos règles. Lorsque la thyroïde fonctionne normalement chez une femme et personne à vulve, elle produit et libère les hormones thyroïdiennes dans le corps. Ces derniers jouent un rôle clé dans la régulation du métabolisme, de la croissance et du développement du corps

Stress physique ou émotionnel

Lorsqu'une personne est confrontée à des niveaux élevés de stress, le corps peut libérer du cortisol de manière excessive et prolongée. Cela peut perturber le fonctionnement de l'hypothalamus, responsable de la régulation des hormones reproductives, en supprimant la production de certaines substances hormonales.
De plus, le stress peut entraîner des changements dans le flux sanguin, en réduisant la circulation vers les organes reproducteurs, ce qui peut également affecter les règles.

Poids corporel

Un poids extrême chez la femme et personne à vulve, qu'il soit trop faible ou trop élevé, peut perturber l'équilibre hormonal et causer l'aménorrhée.

Lorsque le poids corporel est extrêmement faible, comme dans le cas d'un trouble de l'alimentation tel que l'anorexie, cela peut entraîner une diminution de la production d'œstrogènes entraînant ainsi une absence de règles.

D'autre part, un poids corporel élevé, comme dans le cas d'obésité, peut également perturber l'équilibre hormonal et causer une absence de règles. L'excès de graisse corporelle peut affecter la sensibilité des cellules à l'insuline, une hormone importante pour la régulation hormonale.

Médicaments

Certains médicaments, tels que les la pilule contraceptive ou des médicaments utilisés pour traiter des affections spécifiques peuvent aussi affecter vos règles. Par exemple lors de traitement de l'endométriose ou la prise d'antidépresseurs.

Anomalies anatomiques

Des anomalies de l'utérus, des ovaires ou d'autres organes reproducteurs peuvent empêcher les menstruations de se produire normalement.

Certaines anomalies de l'utérus, telles que la présence d'un utérus bicorne (avec une séparation interne), d'un utérus septé (avec une cloison interne) ou d'un utérus rétroversé (incliné vers l'arrière), peuvent affecter le flux menstruel. Ces anomalies peuvent empêcher l'écoulement normal du sang menstruel, provoquant des saignements irréguliers ou l'absence de règles. C'est également un cause possible de l'aménorrhée primaire.

D'autres problèmes de santé, tels que des infections des organes reproducteurs, des fibromes utérins (tumeurs bénignes de l'utérus), des polypes utérins (croissances anormales dans la muqueuse utérine) ou des cancers de l'utérus ou des ovaires, peuvent également provoquer des anomalies menstruelles.

Diagnostic de l'aménorrhée

Plusieurs tests et examens peuvent être nécessaires pour établir un diagnostic précis.

  • Le·a médecin va d'abord poser des questions sur les symptômes, les antécédents médicaux et les facteurs de risque éventuels.
  • Ensuite, le·a professionnel·le réalisera un examen physique pour détecter d'éventuelles anomalies.
  • Des analyses sanguines seront également effectuées pour mesurer les niveaux hormonaux et détecter d'éventuelles infections ou troubles métaboliques.
  • Selon les résultats, une échographie pelvienne peut être réalisée pour examiner les organes génitaux internes.
  • Enfin, si aucune cause évidente n'est identifiée, une biopsie de l'endomètre peut être réalisée pour vérifier la présence ou non de tissu utérin.

Une fois le diagnostic établi, un traitement adapté pourra être mis en place pour restaurer les règles et la fertilité.

Traitement de l'aménorrhée

Le traitement de l'aménorrhée dépend bien sûr de sa cause sous-jacente. Nous vous invitons à vous rapprocher de professionnel·les de santé afin de trouver le traitement qui sera adapté à votre propre situation.

Voici quelques approches possibles :

  1. Traitements spécifiques : Si des conditions médicales telles que le SOPK, des troubles thyroïdiens ou des anomalies anatomiques sont à l'origine de l'aménorrhée, leur traitement spécifique peut être recommandé.
  2. Gestion du stress : Si le stress est identifié comme la cause de l'aménorrhée, des techniques de gestion du stress telles que la méditation, le yoga ou la thérapie peuvent être recommandées. Vous pouvez aussi consommer de du CBD qui aide à la détente, ou opter pour notre Routine anti-stress composée de tisane relaxante efficace, baume réconfort et huile 10% de CBD.
  3. Changements alimentaires : Dans les cas où un poids insuffisant ou excessif est à l'origine de l'aménorrhée, des modifications diététiques peuvent être nécessaires pour atteindre un poids santé et rétablir l'équilibre hormonal.
  4. Changements de mode de vie : Des ajustements du mode de vie tels que l'arrêt de l'utilisation de médicaments qui peuvent perturber le cycle menstruel ou la réduction du niveau de stress peuvent être bénéfiques pour rétablir des menstruations régulières.

Absence de règles : récapitulatif

L'aménorrhée peut être un sujet déroutant et préoccupant pour de nombreuses femmes et personnes à vulve. Comprendre les différentes causes possibles de l'aménorrhée primaire et l'aménorrhée secondaire est un premier pas important pour obtenir un diagnostic précis et des soins appropriés. Que ce soit en raison d'un déséquilibre hormonal, du stress, de problèmes de poids ou d'autres facteurs, il est essentiel de consulter un·e professionnel·le de santé pour obtenir des réponses et un soutien adapté.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne