Passer au contenu

Votre panier

Votre panier est vide pour le moment

BONS PLANS

DIAGNOSTIC

QUIZ VIBRO

RÈGLES

MATERNITÉ

PLAISIR

Quels sont les douleurs et symptômes liés à la ménopause ?
Ménopause

Quels sont les douleurs et symptômes liés à la ménopause ?

Chez les personnes menstruées, la décennie entre 45 et 55 ans est marquée par la baisse progressive de la production d’ovules : c’est la ménopause. En plus d’être une période parfois compliquée à vivre au niveau mental, cette période se caractérise par de nombreuses douleurs et symptômes. Alors quels sont les symptômes de la ménopause ? Et comment les atténuer ? Découvrons-le ensemble dans cet article.

Les douleurs liées à la ménopause

L’arrêt progressif de la production d’ovules par les ovaires s’accompagnent d’importantes variations hormonales : la production d’oestrogènes et de progestérone changent fortement ! Cela entraîne de nombreux dysfonctionnements du corps et différentes douleurs.

1. Douleurs articulaires

Les douleurs articulaires peuvent être associées à la ménopause chez certaines personnes menstruées, bien que cela puisse varier d'une personne à l'autre. Les œstrogènes ont en effet un impact sur divers tissus du corps, y compris les articulations et les os. La diminution des niveaux d'œstrogènes pendant la ménopause peut contribuer à des changements dans les tissus conjonctifs, entraînant des symptômes tels que des douleurs articulaires. Il est ainsi possible de ressentir des douleurs articulaires, une raideur ou encore une aggravation de l'arthrose pendant la ménopause.

La ménopause ayant lieu aux alentours de la cinquantaine, il est important de noter que d'autres facteurs peuvent également contribuer aux douleurs articulaires chez les femmes ménopausées. Le vieillissement naturel, d'autres conditions médicales préexistantes, le manque d'activité physique et/ou le surpoids peuvent ainsi augmenter les douleurs articulaires.

Comment soulager les douleurs articulaires liées à la ménopause ?

Que vos douleurs articulaires soient liées à votre ménopause ou non, il est essentiel de commencer par rencontrer votre médecin généraliste à ce propos. Il pourra déterminer les causes de vos douleurs et vous proposer des solutions, comme la prise d’hormones pour compenser les effets de la ménopause mais pas seulement.

La pratique de sports doux, comme la natation et la marche, sont souvent recommandés en cas de douleurs articulaires, car ils activent le corps sans le brusquer.

Depuis quelques années, le CBD est particulièrement mis en avant pour atténuer et soulager les douleurs chroniques telles que les douleurs articulaires. 🌈 Sur notre shop, nous vous proposons notamment les huiles sublinguales de la marque Équilibre CBD. Nous vous recommandons de commencer par l’huile de CBD 1000mg pour commencer à apprivoiser le CBD et connaître exactement les quantités qui vous font du bien.

2. Douleurs musculaires

À l’image des douleurs articulaires, les douleurs musculaires –courbatures, crampes, pointes et contractures– peuvent être liées à la ménopause chez certaines personnes menstruées. Comme pour les douleurs articulaires, la diminution des taux d’oestrogène a des conséquences sur les tissus du corps humain et donc sur les muscles. La ménopause peut donc s’accompagner de douleurs et de risques de blessures plus élevés.

D’autres facteurs que la ménopause peuvent entrer en ligne de compte pour expliquer les douleurs musculaires que vous ressentez à l’approche de la cinquantaine. C’est le cas du vieillissement naturel, la sédentarité ou l’obésité.

Comment soulager les douleurs musculaires liées à la ménopause ?

Quelles que soient les origines de vos douleurs musculaires –qu’elles soient liées ou non à la ménopause– nous vous recommandons de consulter à ce propos votre médecin généraliste. Au regard de vos antécédents médicaux et de votre profil, il pourra vous proposer des examens médicaux complémentaires et des solutions pour atténuer vos douleurs.

En parallèle de la consultation d’un médecin, le massage est une solution intéressante pour soulager vos douleurs musculaires. Vous pouvez consulter un professionnel ou pratiquer l’automassage. 🌈 Sur notre e-shop, nous aimons tout particulièrement le sérum décongestionnant de Miyé. Ce soin naturel est décongestionnant et apaisant (seins, ventre tendus, jambes lourdes…).

Comme dans le cadre des douleurs articulaires, le CBD est de plus en plus reconnu pour répondre aux problématiques liées aux douleurs chroniques. Les douleurs musculaires de la ménopause en font partie et le CBD peut être une belle solution. 🌈 Sur notre e-shop, nous avons rassemblé plusieurs références au CBD pour vous accompagner dont des huiles sublinguales et des tisanes. Nous vous avons parlé précédemment des huiles de CBD que nous vous recommandons pour tester rapidement l’efficacité du CBD sur vous. La tisane Sommeil de Mijane associe le CBD à la camomille et à la verveine pour un effet décontractant tandis que la tisane Rooibos de Equilibre CBD préfère miser sur le goût et l’effet apaisant du rooibos.

3. Douleurs durant les rapports sexuels

Au moment de la ménopause, il est fréquent de ressentir de la dyspareunie, autre nom des douleurs ressenties durant et après les rapports sexuels. Ce, pour deux raisons principales à l’approche de la ménopause :

  • Sécheresses vaginales : l’équilibre de la flore vaginale est particulièrement sensible. Or, du fait des variations hormonales importantes qui surviennent durant la ménopause, l’équilibre peut être rompu. Cela peut avoir pour conséquence une sécheresse intime qui rend les rapports sexuels douloureux.
  • Atrophie vaginale : la baisse des taux d’oestrogène dans le corps des personnes menstruées à la ménopause peut entraîner cette pathologie. Le vagin perd de sa souplesse et ses parois s’amincissent. La sécheresse intime est aussi une conséquence de cette pathologie. Généralement, l’atrophie vaginale a lieu à la ménopause mais elle peut survenir à d’autres moments de la vie d’une personne menstruée, notamment pendant l’allaitement.

Comment soulager la dyspareunie à la ménopause ?

Si vous avez mal régulièrement au moment des rapports sexuels, il est important d’en parler. D’abord avec votre partenaire et ensuite à des professionnels de santé compétents (votre médecin généraliste et votre gynécologue). Le premier saura s’adapter et les seconds pourront vous proposer des examens et des réponses, médicales et naturelles.

Selon le diagnostic de votre médecin et les douleurs ressenties, à l’entrée de votre vagin, ou plus profondément, il existe plusieurs réponses à apporter.

Si vous pensez être victime de sécheresse vaginale, la première réponse est l’usage de lubrifiant. 🌈 Nous vous recommandons tout particulièrement le lubrifiant intime à base d’eau de la marque MyLubie : tout doux et tout bio, il ne perturbera pas votre flore vaginale.

4. Douleurs mammaires

Les douleurs qui surviennent à la ménopause sont souvent des dupes des douleurs qui vous ont perturbée pendant votre cycle menstruel tout au long de votre vie. À nouveau, c’est l'œuvre des oestrogènes dont le taux baisse pendant la ménopause ! Si vous aviez souvent des douleurs à la poitrine lors de votre SPM, il est possible que votre poitrine soit tout particulièrement sensible au moment de la ménopause. Certains symptômes courants incluent une sensation de plénitude ou de gonflement des seins, une sensibilité accrue, voire une douleur ou une gêne. Ces symptômes peuvent toucher les deux seins ou un seul.

Comme la plupart des symptômes évoqués dans cet article, ils varient selon les personnes et peuvent être associés à d’autres pathologies que la seule ménopause, tels que des problèmes musculaires, des tensions, des kystes mammaires, ou d'autres conditions médicales. Par conséquent, il est crucial de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis.

Comment soulager les douleurs mammaires liées à la ménopause ?

Commencez par consulter votre médecin généraliste et/ou votre gynécologue pour évoquer avec lui vos douleurs. Une fois qu’il sera établi que vos douleurs mammaires sont liées à la ménopause, nous pouvons vous proposer deux solutions :

  • Vous complémenter en hormones : votre médecin vous prescrire ces dernières de façon à adoucir la transition hormonale et à vous accompagner ;
  • Masser votre poitrine de façon régulière : pratiquer l’automassage sur votre poitrine peut vous permettre d’atténuer les douleurs que vous ressentez. 🌈 Sur notre eshop, nous aimons tout particulièrement le baume apaisant Tits Party de la marque Nideco. Grâce à un effet frais, il permet de soulager la sensation de lourdeur.

5. Maux de tête

Les migraines cataméniales sont des migraines liées aux variations hormonales chez les personnes menstruées. SPM courant, elles sont aussi un signe de grossesse et de ménopause. Si les migraines liées à vos cycles menstruels vous ont accompagné durant toute votre vie, il est possible qu’elles accompagnent aussi votre ménopause. Merci aux taux très bas d’oestrogène !

À l’image de la plupart des symptômes ici évoqués, les migraines ne sont pas spécifiques à la ménopause. Quant à leur intensité, elle dépend pour beaucoup de chaque personne. Il est pour cela essentiel de consulter votre médecin généraliste si vous souffrez régulièrement de migraines pour vérifier que cela n’est pas lié à d’autres pathologies.

Comment soulager les migraines liées à la ménopause ?

Une fois un professionnel de santé (notamment votre médecin généraliste) consulté et la cause de vos migraines ramenée à la ménopause, vous avez plusieurs solutions pour soulager vos migraines –solutions que vous connaissez certainement si vous avez vécu toute votre vie menstruel avec des migraines cataméniales :

  • Prendre les hormones prescrites par votre médecin : les hormones de synthèse permettent d’adoucir la transition hormonale de façon à limiter vos douleurs ;
  • Prendre les anti-douleurs qui vous aident le mieux : si les migraines vous accompagnent depuis longtemps vous savez certainement quels médicaments vous soulagent le plus ;
  • Opter pour de la caféine : l’effet vasodilatateur de la caféine peut avoir comme effet de limiter les maux de tête, notamment quand elle est prise au tout début de la crise ;
  • Se reposer, accepter de ralentir : les migraines intenses ne peuvent malheureusement pas être stoppées. Le noir, le silence : mettez en place les solutions qui vous conviennent le mieux.

6. Douleurs pelviennes

Vous pensiez peut-être en être débarrassée à la ménopause. Raté. Les crampes menstruelles et les douleurs au bas ventre continuent pendant à l’entrée dans la ménopause. D’une part, car les règles sont encore présentes, quoique moins fréquentes. D’autre part, car votre corps s’adapte peu à peu aux changements importants qui s’opèrent en lui ! Et enfin, parce que vous pouvez être victime de troubles du transit lié, à nouveau, à vos variations hormonales.

Au risque de nous répéter, ces symptômes ne sont pas spécifiques à la ménopause et peuvent nécessiter de consulter un médecin généraliste s’ils sont importants et durent dans le temps. Ils peuvent être liés à d’autres facteurs et pathologies et il est crucial de vérifier leurs origines avant de tenter d’y apporter des solutions.

Comment soulager les douleurs au bas ventre liées à la ménopause ?

Si vos douleurs pelviennes sont liées à votre ménopause, il existe différentes solutions pour y remédier. Elles sont assez similaires à celles existantes pour répondre aux crampes menstruelles du SPM.

  • Prendre les hormones prescrites par votre médecin : la première solution consiste à prendre les hormones de substitution prescrites par votre médecin. Elles vous permettront d’opérer la transition hormonale en douceur ;
  • Prendre des anti-douleurs qui vous soulagent le plus : comme vous avez pu le faire pendant votre SPM, vous pouvez totalement vous soulager avec des anti-douleurs ;
  • Appliquer de la chaleur : prendre des bains bien chaud ou utiliser une bouillotte est une solution éprouvée pour diminuer les douleurs pelviennes. La chaleur a en effet un effet décontractant immédiat ;
  • Utiliser l’électrostimulation : développé depuis peu, l’électrostimulation consiste à faire appel au pouvoir des stimulations électriques pour contracter l’utérus et l’ensemble des muscles du bas ventre et ainsi souffrir moins bien. 🌈 Sur le shop, nous mettons en avant l’appareil Bluetens anti-douleur de règles. Efficace contre les douleurs liées à l’endométriose, il a l’avantage d’être portable et de pouvoir être géré par le biais d’une application ;
  • Vous supplémenter en CBD : le cannabidiol (CBD) est particulièrement intéressant pour les crampes menstruelles. 🌈 Sur le shop, nous vous le proposons par le biais d’huiles sublinguales ou de tisanes ;
  • Boire beaucoup : bien s’hydrater est essentiel à bien des égards mais notamment pour favoriser un bon transit intestinal. Ce dernier pouvant être particulièrement perturbé à la ménopause, il est nécessaire de continuer à boire beaucoup ;
  • Prendre soin de votre hygiène de vie : si l’hygiène de vie n’est pas une condition sine qua non à la bonne santé (la chance et la génétique font aussi partie de l’équation), elle ne peut qu’y contribuer. Plus vous ferez du sport, dormirez correctement et mangerez équilibré, plus vous limiterez les raisons pour lesquelles votre corps peut vous faire souffrir.

Les symptômes liés à la ménopause

En parallèle des douleurs que vous pouvez être amenée à ressentir du fait de la ménopause, différents symptômes sont associés à cette période, à nouveau à cause de la fluctuation hormonale qui s’opère à l’intérieur de vous. Dans la partie qui suit, nous vous présentons ces symptômes ainsi que des solutions pour y répondre.

7. Bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont certainement les symptômes les plus connus et les plus représentatifs de la ménopause. Ils correspondent à une sensation soudaine de chaleur, souvent suivie de transpiration importante. Comme tous les symptômes qui vont suivre, leur occurrence, leur intensité et leur fréquence dépend des personnes : il est totalement possible de traverser la ménopause sans bouffées de chaleur.

🌈 Sur notre e-shop, nous avons sélectionné pour vous deux produits dédiés aux bouffées de chaleur :

  • Les compléments alimentaires spécifiques à la régulation des bouffées de chaleur chez Jhô : riches en sauge et en maca, les compléments alimentaires de Jhô sont pensés pour les personnes ménopausées. Comme avant toute prise de complément alimentaire, il est important de valider avec votre médecin traitant la prise de ces plantes ;
  • La brume oxygénante de Miyé : cette brume à sprayer sur votre visage en cas de bouffée de chaleur soudaine vous aide à retrouver la fraîcheur et le calme. En bonus, elle est enrichie en différents ingrédients naturels et minéraux pour faire du bien à votre peau !

8. Sueurs nocturnes

Tout comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes sont un symptôme fréquent associé à la ménopause. Elles se caractérisent par une transpiration excessive pendant la nuit, souvent accompagnée d'une sensation de chaleur intense. Comme une majorité des symptômes que nous allons évoquer ici, les sueurs nocturnes sont liées à la baisse des taux d’oestrogènes.

9. Sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale, aussi appelée sécheresse intime, est un symptôme courant de la ménopause et est souvent attribuée à la diminution des niveaux d'œstrogènes, une hormone qui joue un rôle clé dans le maintien de la santé vaginale. Pendant la ménopause, la production d'œstrogènes diminue, ce qui peut entraîner un amincissement des parois vaginales, une réduction de la lubrification et une augmentation de la sécheresse. En plus d’entraîner des douleurs pendant les rapports sexuels, cela peut augmenter le risque d’infections sexuelles.

🌈 Sur notre e-shop, nous proposons deux produits assez différents pour vous aider en cas de sécheresse vaginale. Vous trouverez :

  • Le baume soin hydratant pour la vulve de chez Baûbo : 100% naturel, il permet d’apaiser la sécheresse vaginale quand celle-ci se ressent au niveau de l’hydratation de votre vulve ;
  • Le gel intime rééquilibrant de chez Miyé : en plus de vous aider à prendre soin de votre vulve lors de votre toilette intime, ce gel a pour effet de rééquilibrer votre flore vaginale ;
  • Le lubrifiant à base d’eau de MyLubie : lors des rapports sexuels, la sécheresse vaginale peut s’avérer douloureuse. Utiliser un lubrifiant est parfois nécessaire. En bonus : il a très peu d’ingrédients de façon à ne pas perturber votre flore vaginale.

10. Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil (difficulté à s'endormir, sommeil de piètre qualité, réveils nocturnes ou encore insomnie) sont fréquents pendant la ménopause et peuvent être associés à plusieurs facteurs, notamment les fluctuations hormonales, l’anxiété, les bouffées de chaleur et d'autres changements liés à cette période de transition hormonale.

11. Modifications de la libido

La ménopause s’accompagne généralement d’une diminution de l'intérêt pour l'activité sexuelle, en d’autres termes, d’une perte de libido. Cela s’explique par la baisse des taux d’oestrogènes dans le corps. Cependant, il est intéressant de noter que ce symptôme ne s’applique pas à toutes les femmes : certaines, libérées des contraintes liées aux règles et au SPM ainsi qu’à la contraception, sont soudain plus à même de s’exprimer sexuellement. Elles considèrent la ménopause comme une véritable libération.

🌈 Chez Gapianne, nous souhaitons avant tout permettre aux femmes de s’épanouir dans leur corps et dans leur sexualité. C’est pourquoi nous proposons des sextoys (pourquoi ne pas essayer de nouvelles choses ?), des jeux pour ouvrir la discussion avec votre conjoint (Discultons de Play Gender Games est notre chouchou !) et des huiles de massage. Nous aimons tout particulièrement l’huile libertine intime au CBD de la marque Ho Karan : lubrifiante et comestible, elle permet de nombreux usages. Quant au CBD, il décuple le plaisir en vous décontractant.

12. Variations d’humeur

Les fluctuations hormonales associées à la ménopause peuvent avoir un impact sur l'humeur de certaines femmes en agissant sur la production de neurotransmetteurs tels que la sérotonine. Or cette dernière joue un rôle clé dans la régulation de l'humeur.

Parmi les variations d’humeur qui peuvent toucher les femmes pendant la ménopause, on retrouve notamment :

  • Saute d’humeur, irritabilité : nervosité et changement brutal d’humeur sont associées au SPM mais elles peuvent également l’être à la ménopause ;
  • Anxiété, stress, voire des crises de panique : les variations hormonales peuvent augmenter l’anxiété, à la façon de ce qui se passe parfois dans les quelques jours précédant l’arrivée des règles ;
  • Épisode dépressif, dépression : l’ensemble des douleurs et de ces symptômes, mêlées à différentes inquiétudes et aux variations hormonales peut amener les femmes ménopausées à faire face à des épisodes dépressifs voire à une dépression.

Les femmes qui ont été particulièrement sensibles aux sautes d’humeur au cours de leur SPM ont plus tendance à ressentir ces dernières pendant la ménopause.

13. Troubles de la concentration et de la mémoire

La ménopause peut avoir un impact sur divers aspects de la santé, y compris la fonction cognitive. Les hormones sexuelles, en particulier les œstrogènes, ont en effet un rôle sur le fonctionnement du cerveau, et une diminution de ces hormones peut contribuer à des problèmes de concentration et de mémoire.

14. Perte de densité osseuse

Les changements hormonaux qui surviennent pendant la ménopause peuvent augmenter le risque de perte de densité osseuse, notamment d'ostéoporose. L'ostéoporose est une condition caractérisée par une diminution de la densité minérale osseuse, ce qui rend les os plus fragiles et plus susceptibles de se fracturer. Les femmes ménopausées peuvent donc être plus sujettes aux fractures osseuses, en particulier au niveau du poignet, de la colonne vertébrale et de la hanche.

🌈 Sur notre e-shop, retrouvez la cure naturelle pour le dérèglement hormonal de Miyé. Elle contient notamment de la vitamine B9 pour contribuer à la bonne densité osseuse et la prévention de l'ostéoporose. Comme avant toute prise de complément alimentaire, il est important de valider avec votre médecin traitant la prise de ces plantes.

Je le veux >

15. Palpitations cardiaques

Pendant la ménopause, les niveaux d'œstrogènes et de progestérone diminuent, ce qui peut affecter le système cardiovasculaire et provoquer des symptômes tels que les palpitations cardiaques. Ces dernières peuvent en plus être exacerbées par la fatigue, les problèmes de sommeil ou encore le stress liée à cette période de changements.

🚩 Si vous ressentez des palpitations cardiaques fréquentes, sévères ou accompagnées d'autres symptômes tels que douleur thoracique, essoufflement ou étourdissements, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé sans attendre. Il pourra effectuer un bilan complet, discuter de vos antécédents médicaux et vérifier que ces palpitations cardiaques sont bien liées à votre ménopause et non à une pathologie sous-jacente.

16. Prise de poids

La prise de poids est un symptôme fréquent de la ménopause, et de nombreuses femmes éprouvent des changements dans leur morphologie pendant cette période de transition hormonale. Cela peut d’ailleurs contribuer au stress et au mal-être dont certaines femmes témoignent à cette période.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la prise de poids pendant la ménopause :

  • Fluctuations hormonales : la diminution des niveaux d'œstrogènes pendant la ménopause peut influencer la répartition des graisses dans le corps, favorisant souvent le stockage des graisses au niveau de l'abdomen ;
  • Ralentissement du métabolisme : le métabolisme peut ralentir avec l'âge, ce qui peut rendre plus difficile le maintien d'un poids corporel stable ;
  • Réduction de la masse musculaire : la ménopause est souvent associée à une diminution de la masse musculaire, ce qui peut contribuer à une diminution du métabolisme de base (en plus du ralentissement lié au vieillissement naturel) ;
  • Mauvaise image de soi : la ménopause peut parfois s’accompagner de questionnements et de doutes quant à son image. Cela peut exacerber des troubles du comportement alimentaire déjà présent ou en engendrer ;
  • Stress et sommeil : le stress accru et les troubles du sommeil, conséquences parfois directes de la ménopause, peuvent également avoir un impact sur le poids.

17. Chute de cheveux ou perte de la masse capillaire

Comme lors de la grossesse, la nature des cheveux des femmes peut être amenée à changer sous l’influence des modifications hormonales qui s’opèrent dans le corps des femmes ménopausées. Nombre de femmes témoignent ainsi d’un changement dans la nature de leurs cheveux (plus fins, moins denses, plus lisses…). Plus encore, l’apparition des cheveux blancs liés au vieillissement naturel entraîne des changements importants dans la masse capillaire. Plus rarement, les femmes ménopausées témoignent de la chute de cheveux, également connue sous le nom d'alopécie.

🌈 Sur notre e-shop, retrouvez le sérum Pousse de cheveux et anti-chute de la marque Miyé. Il active la micro stimulation du cuir chevelu responsable de la perte de cheveux lorsqu’il y a un déséquilibre hormonal. Il favorise aussi la repousse des cheveux et assainit le cuir chevelu grâce à une formule certifiée bio.

Je le veux >

18. Sécheresse de la peau

La sécheresse de la peau, du visage et du corps, est un symptôme fréquent associé à la ménopause. Les changements hormonaux, en particulier la diminution des niveaux d'œstrogènes, peuvent influencer la nature de la peau et entraîner une diminution de la production de collagène et d'élastine : la peau est plus sèche, moins souple et moins rebondie.

🌈 Dans notre boutique, nous avons sélectionné pour vous l’huile pour visage et peau sèche de Oden. Recommandée pour maintenir l'hydratation cutanée, l’huile de prune permet de combattre naturellement les effets de la pollution. Nous aimons surtout la pureté de cette huile : vierge, de première pression à froid, elle est issue de noyaux de prunes biologiques cultivées et transformées en France.

19. Sécheresse des yeux

Le saviez-vous ? La ménopause a aussi un impact sur la sécheresse des yeux. La diminution des niveaux d'œstrogènes peut en effet influencer la production de larmes, entraînant une sensation de sécheresse oculaire.

20. Uriner plus fréquemment

Les changements hormonaux qui surviennent pendant la ménopause peuvent influencer la santé du système urinaire, y compris la musculature pelvienne et les tissus qui soutiennent la vessie. Les femmes ménopausées témoignent ainsi de leur besoin d’uriner qui se fait plus fréquent et plus rarement de problématiques liées à l’incontinence urinaire.

Répondre aux symptômes de la ménopause

Comment faire face aux symptômes de la ménopause ?

  1. Aller consulter un médecin : certains des symptômes de la ménopause sont spécifiques à cette dernière (les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes ou les sautes d’humeur) tandis que d’autres peuvent être liés à d’autres pathologies. C’est pourquoi la première chose à faire, quand un symptôme surprenant apparaît, est de consulter votre médecin traitant. Il effectuera un bilan complet, évoquera vos antécédents médicaux et vérifiera que ces symptômes sont bien liés à votre ménopause et non à une pathologie autre ;
  2. Prendre les médicaments recommandés : selon vos symptômes, votre médecin pourra vous prescrire des hormones afin de compenser la baisse du taux d’oestrogènes dans votre organisme ;
  3. Prendre des compléments alimentaires : si les compléments alimentaires n’ont pas d’effets sur les hormones, ils peuvent permettre de compenser les effets de la chute du taux d’oestrogènes dans votre corps. 🌈 Sur notre e-shop, nous avons sélectionné pour vous la cure naturelle pour le dérèglement hormonal de Miyé. Elle est totalement adaptée en cas de ménopause. Elle comporte ainsi : de l’extrait de mélisse pour lutter contre le stress, l'insomnie et le surmenage,du romarin pour soulager les troubles digestifs et les crampes abdominales,de la vitamine B6 pour faciliter le renouvellement cellulaire,de la vitamine B9 pour contribuer à la bonne densité osseuse et la prévention de l'ostéoporose,Comme avant toute prise de complément alimentaire, il est important de valider avec votre médecin traitant la prise de ces plantes ;
  4. Avoir une hygiène de vie correcte : faute d’arrêter complètement les effets liés à la ménopause et aux variations hormonales qu’elle induit, avoir une bonne hygiène de vie vous permettra de les atténuer. Il est peut-être le moment de mettre en place de nouvelles habitudes ? Vous hydrater correctement, bien dormir, pratiquer une activité physique régulière, ne pas boire d’alcool, ne pas fumer, manger équilibré… vous connaissez toutes ces recommandations et dans une période de perturbations telle que la ménopause, les respecter est tout particulièrement intéressant !

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

L'équipe de Gapianne

Enchantées

Bienvenue sur Gapianne

Nous sommes 4 amies : Jen, Victoire, Anne et Marine. Comme les 34 millions de Françaises, nous avons rencontré différentes problématiques liées à notre intimité. C'est pourquoi nous avons créé Gapianne, une boutique qui propose les meilleures solutions bios, Made in France et non toxiques pour la santé ainsi que des ressources détaillées pour vous accompagner. On fait connaissance ?

Découvrir Gapianne